Petite histoire de la cathédrale de Soissons

Vinaigrette 0
La cathédrale - ©Thierry Bézecourt / CC-BY-SA La cathédrale - ©Thierry Bézecourt / CC-BY-SA
Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais de Soissons Cathédrale Pépin le Bref

Saviez-vous que le sacre de Pépin le Bref, fils de Charles Martel, se déroule dans la cathédrale de Soissons en 751 ? La première église, dédiée à saint Gervais et saint Protais, date du IVe siècle. L'évêque Rothade Ier en fait élever une nouvelle qu'il consacre en 815.

Mais celle qui nous intéresse, c'est celle reconstruite au XIIe siècle et achevée au cours du siècle suivant : elle date de l'époque de la transition entre style roman et gothique. A la fin du XIIIe siècle, les tours ne sont pas encore terminées. Le dernier étage de la tour du sud est monté juste avant la guerre de Cent Ans.

Mais cette dernière empêche l’achèvement de la tour nord : les échafaudages sont vendus après le siège de 1414 au profit du trésor royal ! On consacre finalement la cathédrale en avril 1479, la dotant d'un mobilier précieux ensuite pillé par les protestants en 1567...

Que de malheurs ! Le jubé disparaît en 1633, un ouragan fait tomber la flèche de la croisée en 1710 : heureusement, de nouveaux travaux commencent en 1767, sur les plans de l'architecte Slodtz.

Pillée durant la Révolution, dépouillée de son mobilier, transformée en magasin à fourrages puis en temple de la Raison, notre cathédrale n'en a pas fini... Le magasin à poudre qu'elle héberge explose en 1815 : une partie des vitraux se brise et les portes se détachent de leurs gonds !

L'édifice subira encore des destructions durant la Première Guerre Mondiale : la tour et une partie de la nef devront être reconstruites.


Et encore !