Petite histoire de la basilique Saint-Rémi de Reims

Vinaigrette 0
La basilique - ©Tango7174 / CC-BY-SA La basilique - ©Tango7174 / CC-BY-SA
Basilique Saint-Rémi de Reims Basilique

L'édifice doit son nom à Rémi, inhumé vers 533 dans une petite église primitive. Devenue basilique, des moines bénédictins y fondent une abbaye Saint-Rémi au VIIIe siècle. La construction du monument tel qu'on le voit aujourd'hui date de 1007, projet initié par l'abbé Airard. Jugé trop ambitieux et coûteux, les travaux s'arrêtent net et l'abbé suivant, un certain Thierry, fait raser l'église primitive et élever des murs et un chœur. L'abbé Hérimar achève les travaux avec le transept et la toiture. En 1049, le pape Léon IX consacre le tout nouveau lieu de culte.

Mais ce n'est pas fini ! Loin de là, car les travaux reprennent au XIIe siècle avec l'abbé Pierre de Celles. Il ajoute des éléments gothiques, comme la façade et le chœur, largement remaniés. On ne fait pas beaucoup de modifications aux XVIe et XVIIe siècles. Transformée en magasin de fourrages à la Révolution, gravement endommagée pendant la Première Guerre Mondiale, la basilique reçoit un petit coup de jeune au XXe siècle. Hé ! N'oublions pas que les premiers rois de France y sont inhumés et que la sainte ampoule (fiole renfermant une huile qui aurait servi lors du baptême de Clovis) y est conservée !


Et encore !