Petite histoire de l'hôtel d'Escoville

Vinaigrette 0
La cour - ©Laure2906 / CC-BY-SA La cour - ©Laure2906 / CC-BY-SA
Hôtel d'Escoville Hôtel particulier

La bataille de Caen, lors de la Seconde Guerre mondiale, a beaucoup endommagé notre hôtel. Celui que vous voyez aujourd'hui date donc des années 1960... ce qui n'empêche qu'il reste un superbe exemple d'architecture civile Renaissance ! Allez, venez... Aussi connu jusqu'au XIXe siècle sous le nom d'hôtel du Grand Cheval, c'est un certain Nicolas Le Valois, écuyer, seigneur d'Escoville, qui le fait construire.

Les Eloges de Cahaiges disent de lui « qu'il mit sa gloire à construire de beaux édifices et à posséder de nombreuses seigneuries. Possesseur d'une immense fortune... ». Voilà qui est bien parlé ! En plein cœur de la ville, sur l'emplacement de la maison de Jean de la Bigne, le sieur d'Escoville fait construire sa maison dès 1533. Le pavillon qui se présente face à nous lorsqu'on entre dans la cour et l'aile en retour à droite se font achever en 1535. Les travaux se terminent avec la construction du corps de logis qui donne sur la place Saint-Pierre, en 1537.

Mais Le Valois ne profite pas longtemps de sa belle demeure. Pourquoi ? Parce qu'il meurt d'une crise d'apoplexie en 1541, laissant « grands biens, d'énormes sommes d'argent et un mobilier somptueux »... Un de ses fils, Louis Le Valois, acquiert l'hôtel en 1542 ; ensuite, c'est un riche bourgeois caennais, Guillaume Moisant, qui l'achète en 1603. La ville de Caen loue la maison plusieurs fois pour des réunions officielles à la fin du XVIe siècle, avant qu'on ne transforme son rez-de-chaussée en boutiques.


Et encore !