Petite histoire de l'hôtel Boyer d'Eguilles

Vinaigrette 0
L'hôtel - ©JM Campaner / CC-BY-SA L'hôtel - ©JM Campaner / CC-BY-SA
Hôtel Boyer d'Eguilles Hôtel particulier

Notre hôtel n'a pas toujours abrité l'actuel muséum d'histoire naturelle, vous vous en doutez ! Alors, c'est parti : Madeleine de Forbin d'Oppède, la veuve de Vincent de Boyer, seigneur d'Eguilles et conseiller au parlement, confie en 1675 la construction de son hôtel particulier au maître-maçon aixois Louis Jaubert, sur des terrains situés entre la rue des Salins et la rue de la Triperie. Jean-Baptiste Boyer d'Eguilles, conseiller au Parlement de Provence, à qui passe ensuite l'hôtel, y réunit une impressionnante collection d’œuvres d'art, la plus belle d'Aix ! Poussin, Rubens, Caravage, Raphaël...

Il fait lui-même des reproductions gravées des tableaux qu'il publie dans des livres, en 1709, puis en 1744, sous le nom de « Recueil des estampes, d'après les tableaux des peintres les plus célèbres d’Italie, des Pays-Bas et de France, qui sont à Aix dans le cabinet de M. Boyer d'Eguilles, procureur général du Roi au Parlement de Provence, gravé par Jacques Coelmans, d'Anvers, par les soins et sous la direction de monsieur Jean-Baptiste Boyer d'Eguilles, conseiller au même Parlement. Avec une description de chaque tableau et le caractère de chaque peintre. A Paris chez Pierre-Jean Mariette, rue Saint-Jacques, M.D.CCXLIV ».

La belle collection de peintures a malheureusement été dispersée, l'hôtel bien abîmé jusqu'à sa transformation en musée... Aujourd'hui, boiseries, gypseries, plafonds peints (par le peintre aixois Sébastien Barras) cohabitent avec les fossiles et les impressionnants œufs de dinosaures trouvés autour de la montagne Sainte-Victoire.


Et encore !