Petite histoire de l'abbaye Saint-Pierre de Moissac

Vinaigrette 0
L'abbatiale - ©Profburp / CC-BY-SA L'abbatiale - ©Profburp / CC-BY-SA
Abbaye Saint-Pierre de Moissac Abbaye

Nous voici ici dans la magnifique abbaye Saint-Pierre, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1998, véritable petit bijou d'architecture romane. Aah, vous avez l'air intéressé, pas vrai ? Alors, suivez-moi, c'est parti ! Notre abbaye date du VIIe siècle. On dit que son premier abbé a été saint Amand, un des apôtres de l'Aquitaine. Saint Ansbert fait construire le cloître et son successeur termine les bâtiments conventuels à la fin du VIIe siècle.

Mais en 732, les Sarrasins, que Charles Martel venait d'écraser à Poitiers, passent dans la région et détruisent tout sur leur passage. Au IXe siècle, rebelote ! Normands et Hongrois saccagent à nouveau Moissac, alors que Pépin le Bref et Louis le Débonnaire l'avaient fait restaurer au début de ce siècle. Pas de chance... L'abbaye est rattachée à l'ordre de Cluny et l'église est reconstruite en 1063. Pour accueillir les moines toujours plus nombreux, l'abbé de l'époque, Anquetil, fait reconstruire le cloître vers 1100 et agrandir les bâtiments conventuels. Mais incendies, catastrophes naturelles et guerre de Cent Ans détruisent plusieurs fois église et cloître. Décidément...

L'abbé Aymeric de Roquemaurel fait rebâtir l'édifice au milieu du XVe siècle en utilisant les parties inférieures des murs de la nef du XIIe siècle. Les constructions tombent finalement en ruines au XVIIIe siècle, après la décadence de l'abbaye. Epargnés à la Révolution, l'église est le cloître sont restaurés au XIXe siècle après avoir échappé de peu à un projet de ligne de chemin de fer Toulouse-Bordeaux ! Le trésor, ici, c'est évidemment le cloître, magnifique, avec ses beaux chapiteaux couverts de sculptures. On a aussi de grandes figures gravées dans le marbre représentant des saints mais aussi quelques abbés de Moissac.


Et encore !