Petite histoire de l'abbaye Notre-Dame d'Ambronay

Vinaigrette 0
Vue d'ensemble - ©Thierry de Villepin / CC-BY-SA Vue d'ensemble - ©Thierry de Villepin / CC-BY-SA
Abbaye Notre-Dame d'Ambronay Abbaye Bénédictin

Notre abbaye bénédictine voit le jour à la fin du VIIIe siècle grâce au futur archevêque de Vienne, saint Barnard, sur l'emplacement d'une petite église dédiée à la Vierge, détruite par les Sarrasins vers 732. Barnard, un grand homme ! D'abord parce que le monsieur est un gentilhomme de la cour de Charlemagne, mais aussi fondateur de l'abbaye de Romans dans la Drôme et deuxième abbé d'Ambronay, en 803.

Une abbaye bien puissante, si vous voulez tout savoir, puisqu'elle relevait directement du Pape et ses abbés régnaient en tant que seigneurs de la ville : tous les chevaliers alentours, même les plus puissants, leur devaient l'hommage et étaient même leurs vassaux ! Il faut dire aussi qu'Ambronay a connu une très grande prospérité au Moyen-Age : imaginez, on y comptait plus de 200 moines et elle possédait une vingtaine de prieurés !

La construction de l'église s'est étalée du XIIIe au XVe siècle, date à laquelle l'abbé fait construire le cloître, le dortoir et la salle capitulaire. Fin XVIIe siècle, les bâtiments conventuels sont restaurés et l'architecte Caristie entreprend la construction de la sacristie au XVIIIe siècle. Aujourd'hui, les belles salles voûtées de l'abbaye accueillent un centre culturel et on peut visiter ses différents bâtiments !


Et encore !