Petite histoire de l'abbaye de Vaucelles

Vinaigrette 0
L'abbaye - ©Ottaviani serge / Public domain L'abbaye - ©Ottaviani serge / Public domain
Abbaye de Vaucelles Abbaye Cistercien

Les débuts


Mais commençons par le commencement ! En 1131, Hugues II d'Oisy, seigneur de Crèvecoeur et châtelain de Cambrai, fait don de ses terres de Ligescourt aux moines de Citeaux. En août 1132, saint Bernard pose la première pierre de l'abbaye, qu'il nomme vallis cella : Vaucelles et née ! 12 moines sont appelés pour défricher les alentours au bord de l'Escaut. Ils construisent une haute enceinte, longue d'une lieue ! L'église et les bâtiments conventuels sont achevés en moins de 20 ans : en mai 1149, l’archevêque de Reims la consacre. Le développement rapide du monastère oblige cependant l'abbé à reconstruire un nouveau lieu de culte.

Travaux commencés en 1190, terminés en 1235. Au nord de cette église, on trouvait les bâtiments conventuels, composés de deux cloîtres. Oui, vous avez bien entendu, deux cloîtres ! Le grand, construit de 1252 à 1254 par l'abbé Guillaume de Gand. Le petit, ensuite, réservé aux dignitaires et aux copistes, qui conduisait à l'infirmerie. [up]Un chauffoir permettait aux moines de se réchauffer l'hiver : le seul endroit chauffé de l'abbaye ! Oui, la règle cistercienne interdisait qu'on le fasse dans les lieux réservés à la prière...[/up] On trouvait également une librairie, une salle capitulaire et à l'étage, un dortoir.

Le luxe du XVIIIe s


Au XVIIIe s, l'abbé Dom Ruffin fait construire une grande et belle galerie pour ses livres rares[/b] : il faut dire que le monsieur possède près de 40 000 volumes ! Une opulence qu'on retrouve d'ailleurs avec les possessions de l'abbaye... [up]En 1778, on compte 2 227 hectares de terres labourables, de bois et d'étangs, mais aussi de grands vergers, de gigantesques réservoirs à poissons, un pigeonnier, des granges...[/up] Mais alors, que lui est-il arrivé ? A quelle époque la grande partie de ses bâtiments a été démolie ? A la Révolution, pardi, transformée en carrière de pierres à ciel ouvert...


Et encore !