Petite histoire de l'abbaye de Marmoutier

Vinaigrette 0
Façade sud - ©Djangel / CC-BY-SA Façade sud - ©Djangel / CC-BY-SA
Abbaye de Marmoutier Abbaye Bénédictin

Un disciple de saint Colomban, saint Léobard, fonde à la fin du VIe siècle un petit prieuré que le roi Childebert II dote d'un grand domaine : la Marche d'Aquilée. En 725, les bâtiments tombent en ruines par manque d'entretien, et l'abbé Maur obtient le droit de Thierry IV de restaurer le prieuré et d'y faire venir des moines. Le monastère prend alors le nom de Mauri monasterium, « monastère de Maur », qui devient par la suite Maurmoutier et finalement Marmoutier !

Mais en 827, un incendie détruit les bâtiments conventuels et l'église : on fait immédiatement reconstruire celle-ci. En 833, les reliques de saint Céleste et saint Auteur sont transférées à Marmoutier. Il ne se passe rien jusqu'au XVIe siècle. Là, l'abbaye, presque déserte, est pillée pendant la guerre des Paysans. Après la réunion de l'Alsace à la France en 1704, l'abbaye recouvre ses biens et les bâtiments sont restaurés. Elle demeure prospère jusqu'à la Révolution, où elle sera supprimée. La façade est la partie la plus ancienne de l'église, datant du XIe siècle. Pas moins de trois édifices se sont succédé avant elle !


Et encore !