Petite histoire de l'abbaye de Fontenay

Vinaigrette 0
L'abbaye - ©Jean-Christophe BENOIST / CC-BY-SA L'abbaye - ©Jean-Christophe BENOIST / CC-BY-SA
Abbaye de Fontenay Abbaye Cistercien

On ne peut pas trouver meilleur exemple d'abbaye cistercienne ! La plus ancienne conservée en France, en plus... allez, c'est parti pour une petite visite ! Mais d'abord, c'est quoi, l'ordre cistercien ? Fondé en 1098 par l'abbé de Molesmes saint Robert, son but est de ramener la règle bénédictine (très relâchée à l'époque !) dans le droit chemin : naîtront par la suite les abbayes de Pontigny et de Clairvaux, entre autre, les fameuses « filles de Citeaux ».

L'abbé de Clairvaux, Bernard, dépêche en 1119 une colonie de moines dans une petite vallée pour y construire un monastère : au boulot ! Défrichement, assainissement, débroussaillage... L'endroit est bien marécageux, dites donc ! Ce qui donne à notre abbaye son nom de Fontenay... « fontaine », à cause de l'abondance de l'eau. Bientôt, on construit une église, un moulin, on aménage des jardins potager et fruitier. Au milieu du XIIe siècle, on élève les bâtiments claustraux, on agrandit l'église et on installe une forge. Nous voilà entrés dans l'ère de prospérité et de puissance de Fontenay ! Et oui, au XIVe siècle, on y compte 300 moines !

Mais 2 siècles plus tard, les bâtiments commencent à tomber en ruine : non ! Pas à cause des guerres (pour une fois) mais à cause d'un petit ruisseau qui s'infiltrent dans le sol... tout se met à pourrir. Les moines, dont le nombre s'est considérablement réduit, n'ont plus les moyens de financer des réparations aussi importantes ! La Révolution approche à grand pas... Vendue et transformée en papeterie, notre abbaye ne sera restaurée qu'en 1906, avec son rachat par un banquier lyonnais qui lui rendra son aspect primitif ! Grâce à ce monsieur, on peut aujourd'hui voir l'église abbatiale du XIIe siècle, le cloître, la salle capitulaire, le dortoir et la forge... marqués par cette rigueur et ce dépouillement architectural tout cistercien !


Et encore !