Petite histoire de l'abbaye de Flaran

Vinaigrette 0
L'abbaye - ©GO69 / CC-BY-SA L'abbaye - ©GO69 / CC-BY-SA
Abbaye de Flaran Abbaye Cistercien

Quelques religieux cisterciens venus de l'Escale-Dieu s'installent en 1151 sur les bords de la Baïse sur des terres données par Forton del Tilh. Ce dernier cède deux ou trois emplacements pour y bâtir une grange. Les moines se mettent aussitôt à défricher, débroussailler, détourner le cours de la rivière pour former une île sur laquelle ils construisent leur abbaye. De nombreux dons permettent de construire une église Notre-Dame entre 1151 et 1175. Dès le début, l'abbaye connaît une très grande importance et s'étend sur un immense territoire. En 1247, le pape Innocent IV prend Flaran sous son aile.

Vers la fin du XIIIe siècle, nos religieux se retrouvent en plein milieu d'une Gascogne à feu et à sang, envahie par les Anglais. Ils décident donc de construire un mur d'enceinte et de fortifier le côté sud de l'abbaye, vulnérable, en construisant une porte crénelée avec meurtrières. La rivière Baïse les protège des autres côtés. Au XVe siècle, la décadence commence. En témoigne la magnificence des constructions de cette époque, comme le cloître, la sacristie pleine d'objets précieux, le grenier croulant sous les denrées... Les moines rechignent même tout travail manuel ! Durant les guerres de Religion, Flaran se fait ravager par les protestants du comte de Montgommery, de son nom complet Gabriel de Lorges... celui qui blessa mortellement d'un éclat de lance dans l'œil le roi Henri II lors d'un tournoi sur la place des Vosges à Paris ! Le nouvel abbé, Jean de Boyer, fait entièrement reconstruire l'abbaye dès 1575.


Et encore !