Petite histoire de l'abbaye d'Arthous

Vinaigrette 0
L'abbatiale - ©Daniel Villafruela / CC-BY-SA L'abbatiale - ©Daniel Villafruela / CC-BY-SA
Abbaye d'Arthous Abbaye Prémontrés

Encore une abbaye sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle ! Autrefois très importante, néanmoins. Fondée au XIIe s par Martin Sanche de Domezain, le premier abbé d'Arthous fait partie de l'ordre de Saint-Benoît. Des Prémontrés remplacent les bénédictins en 1160. Constamment enrichie, notamment par les rois d'Angleterre ainsi que les vicomtes du Béarn et de Soule, l'abbaye commence à prospérer. On note qu'en 1178, un de ces seigneurs offre 300 brebis ! Gaston de Béarn lève quant à lui tout droit de péage sur ses terres. En 1330, l'abbaye perçoit la dîme du bourg fraîchement établi d'Hastingues, source de revenus confortables...

En 1523, les troupes de Philibert de Chalon saccagent Hastingues et son abbaye. En 1571, rebelote ! Les Béarnais la détruisent encore une fois. Passés tous ces troubles, Arthous retrouve le calme au XVIIIe s. Ses abbés font partie de la noblesse, seigneurs d'Arthous et de Hastingues. Leurs territoires couvrent un territoire de quelques « 150 arpents de terre labourable » ainsi qu'une vigne nommée Pémourqué, sans compter un revenu toujours aussi confortable ! Mais finie, la prospérité ! Les vents tournent. Au milieu du XVIIIe s, on se plaint de l'état de l'église de l'abbaye. Cloche abîmée, absence de tabernacle, de croix... tout de même ! Et puis, les revenus diminuent beaucoup. A la Révolution, on ne compte plus que trois religieux.


Et encore !