Petite histoire de l'abbaye d'Abondance

Vinaigrette 0
Détail - ©Eric Machin (Eric2174) / CC-BY-SA Détail - ©Eric Machin (Eric2174) / CC-BY-SA
Abbaye Notre-Dame-de-l'Assomption d'Abondance Abbaye Cistercien

C'est au départ (au XIe siècle) un simple petit prieuré dépendant de l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune (Suisse). Petit prieuré deviendra grand, puisqu'il devient abbaye en 1139 sous l'ordre de Saint-Augustin ! [up]Les moines d'Abondance s'en vont alors fonder dans la région les monastères de Sixt et d'Entremont : et oui ! Il faut dire que l'abbaye d'Abondance constitue le plus grand centre spirituel de toutes les Alpes au Moyen-Age ![/up] Elle est également très riche et possède toutes les terres alentours !

Malheureusement, le terrible régime de la commende touche l'abbaye au XVe siècle. Sans compter la règle qui se relâche... Rien ne va plus ! François de Sales, appelé en renfort, ne parvient même pas à rétablir la discipline, c'est vous dire... En 1606, le pape remplace les moines par des cisterciens de l'ordre des Feuillants mais l'abbaye se voit dissoute en 1761. Le préfet Henry Ferrand la redécouvre en 1862 : elle tombe complètement en ruine ! Le cloître sert alors d'écurie, tout s'effondre. Cela s'explique par le fait que notre abbaye a été construite en pierre grise de molasse, un matériau très tendre qui supporte mal les intempéries et qui s'effrite très facilement. Ferrand fait aussitôt restaurer l'ensemble.


Et encore !