Orcival et les roses de Catherine

Vinaigrette 0
Le choeur - ©Jochen Jahnke / CC-BY-SA Le choeur - ©Jochen Jahnke / CC-BY-SA
Basilique Notre-Dame d'Orcival Basilique Miracle

Aussi grande que la Vierge, il y a Catherine de Bourbon-Vendôme, une vraie sainte à Orcival : mariée à Gilbert de Chabannes, on voyait son tombeau dans le chœur, maintenant il n’y a plus qu’une plaque.

Cette dame considérée dans le coin comme une sainte faisait le bien partout autour d’elle, chez les pauvres gens : un jour qu’elle était en train de leur donner du pain, elle croise son mari, un rude gaillard qui n’aimait pas du tout la voir faire des charités. Alors, quand il lui demande ce qu’elle cachait sous son manteau, surprise pour les deux : au lieu des pains se trouvait une belle corbeille de roses...

Elle meurt au début du XVIe s, et quand, un siècle plus tard, on ouvre sa tombe... surprise ! Son corps est intact. Bon, à la Révolution, on le brûlera devant la porte de l’église...


Et encore !