Notre-Dame-de-la-Visitation d'Aubigny et ses orants à la queue-leu-leu

Vinaigrette 0
Orant de Brandelis - ©Giogo / CC-BY-SA Orant de Brandelis - ©Giogo / CC-BY-SA
Eglise Notre-Dame-de-la-Visitation d'Aubigny Eglise paroissiale Lieu de sépulture

Entourée d'arbres sur sa petite place tranquille, l'église normande se trouve en face des murs du château d'Aubigny. Un beau château de style classique, qu'on peut à peine deviner au bout de sa longue, longue allée d'arbres verts...

C'est la famille de Morell qui acquiert la terre d'Aubigny, en 1528. Une famille qui va s'illustrer dans l'histoire du pays, et qui va y construire le château au début du XVIIe siècle.

On parle des Morell, ça tombe bien : car l'église renferme 6 extraordinaires orants ! 6 priants grandeur nature en pierre calcaire, très bien conservés, de 6 membres de la famille Morell en pleine prière. Plutôt impressionnants, non ? Autrefois, elles se trouvaient toutes dans la chapelle seigneuriale au nord de l'église.

On remarquera que chaque membre porte les vêtements de son époque : perruque, chaussures, moustache... c'est fou ce que la mode change en si peu de temps !

• On a le sieur Raven II de Morell d'Aubigny, chevalier de l'Ordre du roi, lieutenant des gens d'armes, mort en 1625. Il porte la cuirasse et le casque de l'ordre de Saint-Michel.
• Bradellis de Morell, « commandant de 100 gentilshommes », mort en 1666. C'est le même sculpteur que celui de Raven. Son fils Achille fait commander l'orant.
• Achille-Antoine de Morell, fils de Bradellis, mort en 1673.
• Marc-Antoine de Morell, mort en 1724. Il tient un livre entre ses mains.
• Jean-Marc-Antoine de Morell, lieutenant général, mort en 1777. L'étole de l'ordre de Saint-Louis le décore.
• Jules-Marc-Antoine de Morell, le fils du précédent : mort en 1786, ce marquis d'Aubigny, maréchal des armées du roi, est le dernier de la famille.


Et encore !