Nicolas Rolin et les hospices, l'oeuvre de sa vie

Vinaigrette 0
La cour - ©Velvet / CC-BY-SA La cour - ©Velvet / CC-BY-SA
Hospices de Beaune Hôtel-Dieu Nicolas Rolin

L'image qui vient à l'esprit lorsqu'on pense à l'hôtel-Dieu de Beaune, ce sont ses petites tuiles vernissées joliment colorées. Ancienne capitale des ducs de Bourgogne et siège de leur parlement, Beaune fait partie de la Bourgogne de Philippe le Bon, alors un des Etats les plus puissants d'Europe ! La création des hospices date de 1443, lorsque Nicolas Rolin, chancelier de Philippe le Bon, décide de la construction d'un endroit pour accueillir les nécessiteux et les malades.

Avez-vous remarqué comme la façade extérieure parait austère en comparaison de la richesse des intérieurs ? En ces temps de calamités et de pauvreté, mieux vaut ne pas afficher sa richesse aux yeux des petites gens... Une fois entré, l'impression de grandeur et de beauté est totale. A l'intérieur, on trouve une grande salle longue de plus de 70 mètres, se composant des lits où les malades reçoivent des soins tout en écoutant la messe dite depuis la chapelle.


Et encore !