Nevers, des histoires légendaires dans la pierre

Vinaigrette 0
Le cygne des Clèves - ©GO69 / CC-BY-SA Le cygne des Clèves - ©GO69 / CC-BY-SA
Palais ducal de Nevers Château Légende

Je vous présente la famille de Clèves, débarqués au palais au XVIe s. On va s’arrêter un peu sur la tourelle centrale de la façade, avec ses bas-reliefs refaits au milieu du XIXe s. On y voit :

• d’une, les armoiries des Clèves avec la légende de saint Hubert dont descendrait Diane de La Marck, femme de Jacques de Clèves.

• de deux, la légende du chevalier au cygne, aïeul légendaire de la famille de Clèves. Wagner s’en inspire pour son opéra Lohengrin...

Le cerf blanc d’Hubert

Nous voilà au VIIe s. Hubert (qu’on dit le descendant de Clovis) est un fana de chasse. Tellement qu’il avait laissé sa foi de côté ! Plus rien d’autre ne compte que chevaucher des journées entières dans les bois à traquer l’innocente pitite belette...

Un jour, il tombe sur un immense cerf tout blanc. Woah ! Hubert tombe de haut. Celui-là, il le lui faut ! Il se lance à sa poursuite, mais en vain. La bestiole semble infatigable, tandis que le cavalier n’en peut plus.

Mais voilà que soudain, le cerf s’arrête, tout nimbé de lumière, avec une croix entre les bois. Une voix murmure à Hubert qu’il est temps d’arrêter de chasser et de se consacrer à la foi... Il se fera moine, deviendra évêque de Liège et patron des chasseurs.

Le chevalier au cygne

Dans le château de Cologne, on avait l’habitude de rassembler seigneurs et princes pour faire preuve de leur bravoure au combat. Alors qu’un jour, la joute va commencer, on voit arriver sur le Rhin un chevalier inconnu dans une barque tirée par un cygne...

Hélias (c’est son nom) gagne tous les combats. Le roi impressionné lui donne la main d’une princesse. On pense qu’ils ont dû vivre ensemble tranquillou... jusqu’au jour où le cygne revient pour chercher le chevalier, qui disparaît dans sa barque sans laisser de trace... On dit que de l’union des deux amants seraient nés les descendants des Clèves.


Et encore !