Marie Tudor à l’hôtel de Cluny : un mariage secret, un faux bébé qui aurait pu tout faire capoter

Vinaigrette 0
Charles Brandon et Marie Tudor - ©Lisby / Public domain Charles Brandon et Marie Tudor - ©Lisby / Public domain
Hôtel de Cluny Hôtel particulier Mariage François Ier Marie d'Angleterre Louis XII

Février 1515. Une jeune femme rêvasse, les yeux perdus dans le vague. A ses pieds, un petit chien ronfle tout son saoul. Le feu ronronne dans la cheminée.

Clac ! Une branche éclate sous la chaleur intense. L’hiver engourdit Paris, dehors... et Marie s’ennuie à mourir, dans sa prison dorée.

Marie ?? Marie Tudor ! Frangine du terrible Henri VIII d’Angleterre (le célèbre Barbe-Bleue), jeune veuve du roi de France Louis XII.

Enfermée dans l’hôtel de Cluny pendant plus d’un mois, sur ordre du jeune François Ier ! Je vais vous dire pourquoi...

L'ado fêtarde et le vieux goutteux

Marie Tudor a 16 ans en 1514, pour son mariage avec Louis XII, 53 printemps. Louis qui en est à son 3e mariage, après Jeanne de France et Anne de Bretagne. Voilà Marie l’Anglaise reine de France...

Louis a la goutte, des hémorroïdes. Hem. Pas la grande forme.

On lui présente la jeune Marie. Elle a 16 ans, elle est beeelle, radieuse... Il a de nouveau 20 ans ! Ils se marient en 1514, à Abbeville. Marie devient sa « poupée anglaise ».

Mais l'historien Bayard murmure que le roi, à cause de sa moitié ado rebelle sur les bords, avait radicalement changé sa manière de vivre !

Finis, les levers à 8 heures du mat' : elle ronfle jusqu'à midi. Le coucher à 18 heures ? A minuit au plus tôt, pour elle ! Sans compter banquets et fêtes interminables qui se succèdent...

Ben voilà : 3 mois après la noce, en 1515, Louis meurt de trop d'excès... épuisé par sa jeune épouse, disent les ragots !

Le baby qui ferait tout capoter pour le grand François

Le cousin de Louis, François d’Angoulême, lui succède : le futur François Ier ! Enfin, roi, ah ah, elle est bonne : encore fallait-il que Marie n’accouche pas d’un fils posthume.

Oulà ! Vous imaginez ? Le fiston volerait à François sa place sur le trône de France !

Il la loge alors dans l’hôtel de Cluny (inoccupé) et la fait surveiller. Il la relâchera le jour où il sera sûr qu’elle n’attend pas de marmot ! Mais Marie veut rester régente. A tout prix. Quitte à faire croire qu’elle attend un bébé, la vilaine...

Mariage en douce à Paris

Mais la moustache de François se défrise définitivement quand il apprend qu’elle reçoit les visites galantes de Charles Brandon, duc de Suffolk... son amant.

Qui l’aimait déjà comme un dingue quand ils vivaient en Angleterre, qui l’a suivie en France quand elle devient la femme du roi, et qui a dû jubiler à la mort de Louis XII.

Oulà ! François pousse Marie à épouser fissa son Charles en secret, dans la chapelle de l’hôtel de Cluny, le 31 mars 1515. Pfiou ! Enceinte ou pas, Marie ne pouvait plus prétendre au titre de reine de France : elle devenait simplement... duchesse de Suffolk.

Le p’tit couple file outre Manche... Vous savez la meilleure ? Mariés en secret, sans accord du roi Henri VIII, celui-ci ne les disgrâce même pas ! Ils se remarient en mai, en bonne et due forme.

Quant à François Ier, la voie était libre pour devenir le nouveau roi de France !


Et encore !