Marie-Thérèse d'Autriche, l'infante à Saint-Jean-de-Luz

Vinaigrette 0
La maison - ©Jean-Christophe BENOIST / CC-BY La maison - ©Jean-Christophe BENOIST / CC-BY
Maison de l'Infante Maison Marie-Thérèse d'Autriche

Sur les quais se trouve une maison toute rose surmontée de tours avec une façade toute en brique et pierre flanquée de galeries à arcades... en un mot, la maison de l'Infante ! Construite au tout début du XVIIe siècle, elle a, comme la maison Louis XIV, un style plutôt atypique pour la région basque !

On la connaît aussi ici sous le nom de maison Haraneder, maison Joanoënia ou château de l'Infante. Jean Haraneder, un riche armateur, est le descendant d'une vieille famille originaire de Ciboure (Pyrénées-Atlantiques). Le môssieur a fait fortune grâce aux bateaux baleiniers qui partent alors en masse chasser le cétacé dans les eaux de l'Atlantique.

Anobli par Louis XIII, il se crée un beau blason flanqué d'un prunier haran en basque veut dire « prunier » et eder « beau ») et d'une ancre de marine, armes qu'on peut encore voir au-dessus de la porte d'entrée avec l'inscription :

L’infante je reçus l'an mil six cent soixante, on m'appelle depuis le château de l'infante.


Mais oui alors, et cette infante, elle vient faire quoi ici ? Et bien, la fille du roi d'Espagne Philippe IV, Marie-Thérèse, occupe avec Anne d'Autriche une chambre dans cette maison à l'époque de son mariage à Saint-Jean avec Louis XIV. Cerise sur le gâteau (de mariage) : la maison et tout particulièrement la chambre de Marie-Thérèse se visitent : poutres peintes, cheminées monumentales... A ne rater sous aucun prétexte !


Et encore !