Louis de Vendôme fait la chouette avec sa belle à Aix

Vinaigrette 0
L. de Bourbon - ©Leipzig University Library / Public domain L. de Bourbon - ©Leipzig University Library / Public domain
Pavillon Vendôme d'Aix-en-Provence Château Histoire d’amour

Tout commence avec Louis de Bourbon, duc de Vendôme... le petit-fils d'Henri IV et de sa maîtresse, Gabrielle d'Estrées ! Louis, devient gouverneur de Provence en 1652 et s'installe à Aix. Il achète alors un terrain dans le faubourg des Cordeliers avec un jardin et des vignes attenantes. Il veut y faire construire sa maison de campagne ! A l'écart de la ville, si possible. C'est que le monsieur veut être discret ! Il est veuf depuis 1657 de Laure Mancini, la nièce de Mazarin. Morte en lui laissant deux enfants... L'a-t-il vraiment aimé ? On ne sait pas. Mais voilà notre duc tombé amoureux fou de Lucrèce de Forbin-Solliès... veuve d'Henri de Rascas, seigneur du Canet, premier consul d'Aix. On la surnomme la « Belle du Canet ».

Alors, le mariage, c'est pour quand ? Ben, pas tout de suite ! Louis a demandé l'accord à Louis XIV de se marier. Mais le roi ne voit pas l'union de son cousin d'un bon œil... c'est une mésalliance ! Et comme Louis paraît toujours aussi amoureux et qu'on ne peut décemment pas marier la Belle et son duc, le roi décide de le nommer cardinal en 1667, histoire de calmer ses ardeurs. Chose faite le 20 avril 1667, dans la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix, en présence du pape Alexandre VII... Même s'ils ne se marièrent jamais, les deux amants s'aiment toujours aussi forts : Louis continue de voir sa Belle, qu'il reçoit masquée, incognito, la nuit dans son pavillon. Les paysans les appellent les machoto (chouettes) ! Hélas, les chouettes sont mortelles... Le duc meurt en 1669, à l'âge de 57 ans. On dit alors : « Lei machoto an tua lou duc », « les chouettes ont tué le duc ». Lucrèce ne lui survit pas deux ans...


Et encore !