L'origine du nom du pont au Double

Vinaigrette 0
Le pont - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Le pont - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Pont au Double de Paris Pont

Un pont pour relier l’hôpital

Tout près de Notre-Dame, il existait un Hôtel-Dieu, premier hôpital de la capitale crée au VIIe siècle. Vous vous en doutez, l'Hôtel déborde vite de malades ! On manque cruellement de place, il faut absolument construire d'autres salles : chose faite en 1602, lorsque l'architecte Gamard construit des bâtiments de l'autre côté de la Seine.

Pour les relier à l'ancien Hôtel, pas de problème ! Il aménage en 1626 un pont à deux arches reliant les deux édifices. Dessus, une maison destinée aux malades, la salle du Rosaire. Le tout s'achève 5 ans plus tard...

Accords... et désaccords

Mais les habitants du quartier ne sont pas contents ! Eux aussi réclament le droit de pouvoir passer sur le pont, bien pratique maintenant, il faut l’avouer, pour franchir le fleuve ! Des lettres patentes de 1634 autorisent l’installation d'un péage de 6 deniers tournois pour les cavaliers et d'un double tournoi pour les piétons... d'où le nom de notre pont !

Vous vous en doutez, la perception de ce péage a été pour l’hôpital une vraie manne, qui du coup lui a intégralement remboursé la construction du pont ! Des comptes rapportent que près de 3 000 personnes seraient passées là par jour, entre 1744 et 1764 !

Mais voilà, non seulement notre pont s'écroule plusieurs fois, mais les problèmes de santé liés aux déchets que jette l’hôpital dans le fleuve commencent à poser problème aux habitants... Finalement, les derniers malades sont expulsés en 1835 et les salles ferment progressivement. Le pont actuel, aménagé dans l'alignement de la rue d'Arcole, date de 1882 : il n'a plus qu'une seule arche et la fonte a remplacé la pierre...


Et encore !