L'histoire d'amour qui vire au drame : la conspiration de Villefranche

Vinaigrette 0
Le fort - ©Balu62 / CC-BY-SA Le fort - ©Balu62 / CC-BY-SA
Fort Liberia Fortification Complot Destin tragique

Le refuge de la Cova Bastera

Il y a une cavité naturelle exploitée par Vauban et transformée en casemate avec canons, la Cova Bastera. C’est bien une grotte, avec stalagmites et stalactites ! Piganiol de La Force écrit :

« En cas de siège, on pouvait enfermer dedans 4 ou 500 bouches inutiles qui y seraient commodément et n’auraient rien à craindre de la bombe ni du canon. »

En 1674 s’y joue un complot : la conspiration de Villefranche. L’histoire se passe au lendemain de l’annexion du Roussillon à la France, en 1674. Les Espagnols, mécontents des Français qui menacent leurs possessions aux Pays-Bas, viennent leur chercher des noises dans les Pyrénées.

Dans la Cova Bastera se réfugient les miquelets, des rebelles catalans, ceux qui devaient massacrer la garnison française installée là. Et on retrouvera les conjurés à la prison du Castillet, à Perpignan, subissant les pires tortures... des conjurés comme la famille d’Inès de Llar, leurs têtes placées dans des cages de fer et accrochées à l’une des portes de Perpignan et de Villefranche.

Inès de Llar

Mais tout commence à Villefranche-de-Conflent, chez la famille de Llar, des Catalans exilés installés là depuis peu. La fille du seigneur, Inès, tombe amoureuse d’un officier de la garnison française, Louis de Parlan.

Elle savait que les siens et la ville allaient tuer tous les Français et livrer la place aux Espagnols, aussi elle fait part à Louis du complot. Elle a peur, peur pour lui, pour sa vie...

Dans la nuit, 200 Espagnols devaient se planquer dans la grotte de Villefranche, et dès l’aurore, ils entreraient dans la ville dès l’ouverture des portes. Ils auraient massacré la garnison en place... Louis comprend.

Et sans rien dire, il va alerter le Conseil du Roussillon, qui aussitôt fait surveiller la maison des Llar où se tenaient toutes les réunions. Alors, quand on se prépare à attaquer la garnison et la ville, le Conseil envoie ses hommes et fait emprisonner tout le monde, au Castillet de Perpignan.

Les tortures les plus horribles commencent, histoire d’arracher des témoignages... Les corps écorchés et les têtes du père, du frère d’Inès se retrouvent suspendus aux portes de Villefranche...

Inès, humiliée, rejetée par le reste de sa famille, est envoyée en Espagne où elle meurt enfermée dans un couvent. Louis de Parlan, lui, se fait peu après nommer commandant de la ville.


Et encore !