L'exil doré de Voltaire à Sully-sur-Loire

Vinaigrette 0
Détail d'un des salons - © Francisco Gonzalez / CC-BY Détail d'un des salons - © Francisco Gonzalez / CC-BY
Château de Sully-sur-Loire Château Château de la Loire Voltaire

Ensuite, on a un certain François-Marie Arouet... Voltaire ! Exilé en 1716 à l'âge de 20 ans par le Régent, Philippe d'Orléans. Il s'est un peu trop moqué de ses mœurs légères et ses penchants pour la débauche ! Le 5e duc de Sully, Maximilien-Henri, l'accueille. Voltaire peut écrire à sa guise, prendre du bon temps. Il fait du théâtre, tombe même amoureux de Suzanne de Livry, à qui il donne les premiers rôles de ses pièces ! Il écrit pendant son exil :

« A Sully, 1716. Je vous écris de ces rivages Qu'habitèrent plus de 2 ans Les plus aimables personnages Que la France ait vus de longtemps, Ces voluptueux et ces sages Qui, rimant, chassant, disputant, Sur les bords heureux de la Loire, Passaient l'automne et le printemps Moins à philosopher qu'à boire. »

Et aussi :

« Il serait délicieux pour moi de rester à Sully, s'il m'était permis d'en sortir. M. le duc de Sully est le plus aimable des hommes, et celui à qui j'ai le plus d'obligation. Son château est dans la plus belle situation du monde; il y a un bois magnifique dont tous les arbres sont découpés par des polissons ou des amants qui se sont amusés à écrire leurs noms sur l'écorce. »

Voltaire reviendra à Sully, mais cette fois-ci de son plein gré, invité en 1619...


Et encore !