Les restes de Concini sortis de Saint-Germain-l’Auxerrois pour une balade nocturne

Vinaigrette 0
L'assassinat de Concini (Histoire de France populaire, 1867) - ©The British Library / Public domain L'assassinat de Concini (Histoire de France populaire, 1867) - ©The British Library / Public domain
Eglise Saint-Germain-l'Auxerrois Eglise paroissiale Homicide Louis XIII

S’il y a un type que Louis XIII a détesté autant que sa grosse mama, la reine Marie de Médicis, c’est bien Concino Concini. Le Florentin préféré de la Médicis, qui lui voue une confiance sans bornes.

Propulsé maréchal de France sans avoir touché une arme de sa vie...

Marie, qui règne en maîtresse sur la France en attendant que son fiston Louis XIII devienne roi... si elle veut. Et elle ne veut pas ! Son ado de fils en aura vite ras la frange, et décide d’accéder au trône par un coup de force.

En anéantissant le conseiller infernal de la reine.

Oui : en faisant assassiner Concini pour avoir le champ libre. Quelques fidèles de Louis l’aident à dégommer Concini à coup de pistolet, le 24 avril 1617, dans la grande cour du Louvre.

Les détonations claquent comme des coups de tonnerre. Des nuées d’oiseaux s’envolent dans le ciel lourd.

Louis XIII, qui avait tout suivi d’un des balcons du palais, crie : « Merci, merci ! A cette heure, je suis roi ! »

On enterre rapidement Concini, dans le plus grand secret, en déposant le corps dans un trou creusé devant les orgues de l'église Saint-Germain-l’Auxerrois... et le soir, sur les coups de minuit, la foule excitée vient pour le sortir de là et le promener dans Paris.

Concini n’est plus qu’un pantin. Les pieds liés avec les cordes de la cloche qu'on avait coupées. Trimballé jusqu'au pont Neuf où on l'accroche à un poteau pour le découper en petits morceaux. Des morceaux brûlés et vendus « un quart d'écu l'once » par une foule monstrueuse...


Et encore !