Les petits secrets des bénitiers de Saint-Sulpice

Vinaigrette 0
Un des bénitiers de Saint-Sulpice - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Un des bénitiers de Saint-Sulpice - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Eglise Saint-Sulpice de Paris Eglise paroissiale François Ier Animaux

Après les bénitiers de Victor Hugo à Saint-Paul-Saint-Louis, dans le Marais, voilà ceux de l’église Saint-Sulpice.

Deux très vieilles coquilles... ça vous dit de connaître leurs secrets ?

De Venise à Paris

C’est la République de Venise qui offre les deux coquillages à François Ier. Entrés dans le patrimoine des rois, ils n’en ressortent plus !

Ah, si, attendez : en 1745, Louis XV fait cadeau des bénitiers à Languet de Gergy, le curé qui à l’époque, fait entièrement reconstruire l’église actuelle (et qui a son tombeau monumental, ici).

Enlevés en 1793 (merci la Révolution), on les rend en 1802.

Le tridacne, la perle des coquillages

Le tridacne (du grec tridaknos, « mordu en trois bouchées », dit le dico Littré) est une grande huître des océans Indien et Pacifique.

Celui qui nous intéresse ici, c'est le genre tridacne géant. Le plus grand coquillage du monde : sa coquille peut atteindre les 250 kg ! C’est lui qui sert de bénitier d’églises un peu partout dans le monde.

Vous aurez compris : le coquillage en question est un mooonstre. Pas que pour les dimensions, hein ! La bête produit des perles d’un blanc immaculé, et fait tout pour les garder...

Des faits divers tragiques ont souvent évoqués des histoires de plongeurs morts noyés, la mimine coincée par la gueule du tridacne soudain refermée sur elle...

La plus grosse, la « perle d’Allah », a été pêchée en mai 1934 aux Philippines : 6,4 kg ! Son pauvre « découvreur » se noya de cette façon...

Coquillages et crustacés... merci Pigalle !

Avez-vous remarqué le support surprenant des bénitiers, avec sa pieuvre et son crabe ? On les doit à... Jean-Baptiste Pigalle. Hé ! Je vois que ça vous parle.

Je vous entends même dire : « Mhhh... Pigalle... comme le quartier chaud lapin bien connu du nord-est de Paris ?! »

Heu, oui... mais pas que ! Pigalle, c’est un grand sculpteur du XVIIIe s. Un poil oublié aujourd’hui, c’est dommage.

Il a aussi réalisé à Saint-Sulpice la jolie Vierge de marbre blanc, dite Notre-Dame-de-la-Vieille-Vaisselle : vous la trouverez dans la chapelle de la Vierge, qui a vu le mariage de Victor Hugo et d’Adèle Foucher et celui de Camille et Lucile Desmoulins...

Delacroix s'inspire

Je ne sais pas si vous avez vu ce tableau, en entrant dans Saint-Sulpice : une fresque du peintre Delacroix représentant Jacob luttant avec l’Ange, dans la chapelle des Anges...

On lit dans Les secrets de Paris (Clémentine Portier-Kaltenbach, éd Vuibert, 2012) que Delacroix s’inspire du socle de Pigalle pour réaliser le tronc noueux de l'arbre au second plan !


Et encore !