Les petites histoires du château du Bouchet

Vinaigrette 0
Le château - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Le château - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Château du Bouchet Château Marquise de Montespan Guerre de Cent Ans Guerre de Religion

Nobles gens, chevaliers

Voilà Guy Sénébaud, seigneur du Bouchet et du Blanc, fidèle de Philippe Auguste. Il fonde la forteresse au XIIIe s. Son fils Aimery lui succède : à partir de là, le château se transmet par mariage. On commence avec la fille d'Aimery qui apporte la terre en mariage à Guy de Clairbaud au milieu du XIIIe s. Le château passe ensuite aux Naillac toujours par alliance.

Les Naillac, c'est une des familles les plus puissantes du Berry au XIVe s. Certains avaient une très bonne situation à la Cour, d'autres s'illustraient au combat ou dans l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem. A la mort de Pierre de Naillac, dernier seigneur du Bouchet, le château passe à ses héritiers, les d'Oradour. Toujours par alliance, la terre passe aux Taveau, barons de Mortemer au XVe s.

Un pillard vite exécuté

Depuis 1509 jusqu'à la Révolution, le Bouchet reste chez les Rochechouart. Une famille illustre : parmi eux un fier guerrier, René. Il est de tous les combats, Jarnac, Moncontour, Calais, Epernay... Le maréchal de Tavannes, étonné par le courage du jeune homme, lui donne sa fille Jeanne de Saulx en mariage !

Mais en 1589 pendant les guerres de Religion, un certain Beauvoisin assiège le château et y reste 7 semaines. Il pille, vole, fait enlever les meubles, la vaisselle, le linge... C'est à cette époque que les archives ont presque toutes disparu. Henri IV viendra mettre le holà et dégager l'intrus... qui s'enfuit en brûlant le château. Il ne perd rien pour attendre, il sera arrêté un peu plus tard à Poitiers puis exécuté !

La Montespan au Bouchet

On retrouve au XVIIe s Louis-Victor de Rochechouart, duc de Mortemart, prince de Tonnay-Charente. On lui doit la reconstruction de la partie détruite au XVIe s dans le goût de l'époque. Il aura trois filles : Gabrielle, Marie-Madeleine et Françoise-Athénaïs... la future Mme de Montespan !

Née en 1641, elle passe une partie de son enfance au Bouchet. Il faut dire qu'elle est jolie, celle qu'on appelle Mlle de Tonnay-Charente. Intelligente, fine, piquante aussi. On la marie en 1663 avec un sieur de Pardaillan.

Mais on sait dans les bras de qui elle finit ! Le roi Soleil, oui... A la Révolution, le Bouchet se fait confisquer et vendre comme bien national. Puis en 1808, Victor Hérault de La Véronne rachète le domaine. Ce sont ses descendants qui habitent encore à l'année au château !


Et encore !