Les oiseaux tapissés de Murol

Vinaigrette 0
Le château - ©Torsade de Pointes / CC0 Le château - ©Torsade de Pointes / CC0
Château de Murol Château

Les ruines de cette grosse forteresse auvergnate, isolée sur sa butte de basalte, nous parle de son passé guerrier... écoutez ! Sur la vieille forteresse bâtie par la famille de Chambe au XIIe siècle, Guillaume de Murol reconstruit un château dont l'architecte Pierre Celeyrol renforce l'enceinte, fait construire de nouveaux bâtiments à l'intérieur de la cour et ajoute une chapelle. Saviez-vous qu'on trouve en ce temps un garde, un capitaine, un portier et une servante ? Les appartements se composent, d'après des écrits de l'époque, de deux chambres d'honneur tendues de serge rouge. Dans la première, des cygnes brodés, dans la seconde, des perroquets. On a aussi des chambres de jeunes filles tapissées de « fustain blanc » et d'« estamina blancha ». Dans les coins, les armoiries de Guillaume, des « redortes » : dans le langage héraldique, ce sont des branches tortillées entre elles !

En 1455, le château passe dans la famille d'Estaing qui fait quelques transformations dans sa nouvelle demeure. Enfin, on perce les murs de fenêtres, apportant un peu de clarté au milieu des ténèbres médiévales ! Au moment des guerres de Religion, on renforce encore une fois l'enceinte. Il faut dire que le seigneur de Murol devient en ces temps troublés l'un des chefs de la Ligue dans cette partie de l'Auvergne. Sont-ce les conflits, le passage du temps, l'abandon qui mènent Murol à sa perte ? Au XIXe siècle, le château est totalement en ruines. Le département du Puy-de-Dôme l'acquiert en 1890.


Et encore !