Les nazis et le Graal de Montségur

Vinaigrette 0
Le château - ©Yann Gwilhoù / CC-BY-SA Le château - ©Yann Gwilhoù / CC-BY-SA
Château de Montségur Château Château cathare 2e Guerre Mondiale

Montségur a attiré plein d’illuminés. Parmi eux, les nazis... qui viennent ici chercher le Graal ! Imaginez Himmler et une file d’officiers allemands crapahutant vers les ruines... sinistre silhouettes.

Un certain Otto Rahn a parlé du Graal à Himmler, à Montségur. Un fan de littérature médiéval, Rahn. Qui fait sensation avec son bouquin La croisade contre le Graal. Il s’installe en Ariège dès 1933 et explore tout, les grottes, etc.

Car pour lui, la montagne du Graal, c’est Montségur. Son dépositaire, les cathares. Mais d’où lui vient cette idée ? D’un bouquin de 1205 écrit par Wolfram von Eschenbach : Parzival (« Perceval »). Son sujet ? La quête du Graal. Euh, oui, mais le lien avec Montségur ?

Hé bien, l’action se passe au château légendaire de Montsalvat. Un nom occitan qui rappelle celui de Montségur à Rahn... Woah, pourquoi ce recoupement ? A cause des noms très proches !

Le héros Perceval (« perce la vallée ») serait Raymond Trencavel (« qui tranche le val »), le comte de Foix proche des cathares, le chevalier solitaire. Un des protagonistes, Parilla, serait en fait Raymond de Perella, le seigneur de Montségur... Un peu tiré par les cheveux ? C’est pas faux.


Et encore !