L'église Sainte-Marguerite de Paris et le mystère Louis XVII

Vinaigrette 0
La tombe - ©Mick.2.lapirand0le / CC-BY-SA La tombe - ©Mick.2.lapirand0le / CC-BY-SA
Eglise Sainte-Marguerite de Paris Eglise paroissiale Louis XVII Marie-Antoinette Mystère

La tombe de Louis XVII ?

Le petit cimetière attenant se visite sur rendez-vous : on y découvre les tombes de l’ébéniste Georges II Jacob... et d’un certain Louis XVII. Dessus, on y voit une petite croix en pierre avec l’inscription « L... XVII, 1785-1795 » et Attendite et videte si est dolor sicut dolor meus, « voyez s’il est une douleur pareille à la mienne »...

Oooh, ça sent le mystère, ça ! Allez, on va voir ça...

Le mystère Louis XVII

Le dauphin Louis XVII, fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, « l’enfant du Temple »... une des plus mystérieuses énigmes de l’histoire de France, c’est lui ! Le 8 juin 1795, le petit Loulou meurt seul et malade dans la sombre prison parisienne du Temple...

Un petit roi dans la tourmente

Allez, revenons un chouia en arrière, en août 1792. Louis, 7 ans, suit sa famille (Louis XVI, Marie-Antoinette, sa frangine madame Royale et tata madame Elisabeth) dans une tour sinistre de la prison du Temple. Dehors, l’orage gronde... Un éclair le fait sursauter. Il fait si chaud, étouffant presque... et Louis a si peur ! Il serre bien fort la main de sa maman et tente de ne pas pleurer.

Vous le reconnaissez ? C’est le petit Louis XVII, devenu roi de France en janvier 1793 à la mort de son père, Louis XVI. En juillet 1793, on le sépare de sa famille, au Temple, après un an d’incarcération. Il a si peur, loin des siens, dans cet enfer sinistre !

Le petit Louis n’a plus de raison d’être : ici il devient Louis Capet, celui dont la famille a été complètement humiliée... un simple citoyen, quoi, livré à lui-même parmi les ombres sinistres de la forteresse.

Là, un certain Antoine Simon, citoyen français, s’occupe de son éducation... Dans sa chambre humide, privé de tout, il va tomber malade. Une tuberculose foudroyante...

Louis meurt le 8 juin 1795. 2 jours plus tard, un cortège accompagne l’enfant jusqu’à sa tombe à l’église parisienne de Sainte-Marguerite, là où se font les inhumations du quartier du Temple, entre 1637 et 1804...

Mais à qui est ce cœur ?

Mais voilà que se murmure des choses folles : Louis serait toujours vivant ! Les imposteurs vont se succéder : on a connu 43 faux-dauphins ! Dont le fameux baron de Richemont, au château de Vaurenard...

Alors, Louis est-il mort au Temple ? Puis enterré à Sainte-Marguerite à Paris ? Lors de l'exhumation en 1846, on découvre les ossements d’un jeune homme ayant eu la tuberculose... un jeune homme de 16 ans, alors que Louis est mort à 10 ans !

En 1894, rebelote : nouvelle exhumation et nouvelles analyses. Le jeune, qui mesure 1m60, a bien 16 ans... Rien à voir, donc. En revanche, un des médecins qui a autopsié le corps du jeune dauphin au Temple a subtilisé son cœur et l’a conservé comme une relique. Grâce à elle, pour prouver l'identité du dauphin, on procède en 2000 à des analyses A.D.N. sur des cheveux de la reine et du sang d’une de ses descendantes.

Résultat : le cœur a bien un lien de parenté avec Marie-Antoinette ! Le doute n'est plus permis : Louis XVII est bien mort au Temple en 1795... Du coup, le 8 juin 2004, le cœur du petit Louis se fait déposer dans la crypte de la célèbre basilique de Saint-Denis, enfin de retour auprès des siens.


Et encore !