L'école de jeune filles d'Ecouen, fabrique de p'tites femmes d'intérieur

Vinaigrette 0
Mme Campan - ©Public domain Mme Campan - ©Public domain
Château d'Ecouen Château Napoléon Ier

1805. Napoléon Ier, quand il ne fait pas la guéguerre, fonde plusieurs maisons d’éducation pour les jeunes filles des soldats de la Légion d’Honneur, morts sur les champs de bataille. L’une d’elle se trouve installée au château d’Ecouen !

Oui, dirigée par madame Campan, l’ancienne lectrice des fifilles de Louis XV et femme chambre de Marie-Antoinette. Parmi les pensionnaires, on trouve : Caroline, la sœur de Napo ; la nièce de Mme Campan ; la future femme du maréchal Ney, Aglaé Auguié ; Louise de Guéhenneuc, future femme du maréchal Lannes...

La crème de la crème de la poulette de luxe, quoi. Napo veut en faire « des croyantes, non des raisonneuses. » Pour ça, pas de latin, pas de langues étrangères, que nenni. Que des trucs super folichons, youhou : couture et cuisine ! Ben, on forme des futures mères de famille, non ?!

Même qu’un jour Napo vient en visite, il regarde les chaussettes qu’elles tricotent et demande à goûter les tartes qu’elles ont cuisinées... Mignon ! La maison ferme ses portes en 1814, lorsqu’on rend le château aux Condé.

Mme Campan meurt seule en 1822, dans la misère, après la mort de son fils unique... L’école, elle, fait un come-back entre 1850 et 1962, date de sa fermeture définitive et de l’ouverture de l’actuel musée de la Renaissance.


Et encore !