Le squelette du cardinal Lagrange

Vinaigrette 0
La façade - ©Shoshanah / CC-BY La façade - ©Shoshanah / CC-BY
Ancien collège Saint-Martial d'Avignon Eglise paroissiale

Un transi ?!

Dans l'église se trouvait le tombeau monumental (15 m de haut) du cardinal de La Grange, flanqué de son impressionnante statue de cadavre tout sec ! On l'appelle plus généralement le Transi : dans l'art médiéval et celui de la Renaissance, on désigne par ce terme la sculpture d'un mort.

C'est donc la représentation réaliste d'un cadavre, à la différence d'un gisant qui montre le défunt paisiblement endormi. Saviez-vous qu'il en existe plusieurs en France ? Le transi de René de Châlon à Bar-le-Duc, celui de Guillaume d'Harcigny à Laon, ceux de Louis XII et d'Anne de Bretagne à la basilique Saint-Denis, celui de Catherine de Médicis conservé au Louvre...

Brrr, voilà la représentation de la mort toute puissante, qui fait si peur par ces temps de guerres, de famines, d'épidémies... Comme les danses macabres, le squelette rappelle que, prélat ou paysan, tous retourneront à l'état de poussière.

Le squelette de Lagrange

On peut voir aujourd'hui le transi de Lagrange au musée du Petit-Palais à Avignon. Evêque d'Amiens et ministre de Charles V, Jean de Lagrange s'installe à Avignon après la mort du roi : lui-même y pousse son dernier soupir en 1402. Il veut qu'on respecte son testament à la lettre, ayant ordonné que son squelette reste à Avignon mais que ses chairs soient envoyées à Amiens.

Ca sera fait ! Ses os reposeront dans un tombeau grandiose, monumental. Allez, détaillons-le de plus près : son corps décharné gît en premier plan avec l’inscription en lettres gothiques qui coure derrière lui :

Spectaculum facti sumus mundo ut majores et minores in nobis clare videant ad quem statum redigentur, neminem excludendo, cujusvis status sexus vel aetatis. Ergo miser cur superbis, nam cinis es et in cadaver fetidum, cibum et escam vermium ac cinerem, sic et nos, reverteris.

« Nous avons été fait comme un spectacle pour le monde afin que jeunes et moins jeunes puissent se rendre compte à quel état de poussière ils seront rendus. Personne n'est exclus, quel que soit son âge, son sexe, son statut. Alors, misérable, pourquoi fais tu le fier ? Tu es seulement poussière et tu retourneras poussière comme nous autres, à l'état de restes fétides, nourriture pour les vers. »

Monumental, je vous le disais, le tombeau faisait 15 m de haut. Le mausolée se trouvait encastré dans une haute arcade gothique protégée par une grille dans la partie basse. Derrière cette grille se trouvaient 8 rangées de personnages en ronde-bosse. Au premier plan, notre transi.

Au-dessus, 5 étages de statues qui représentaient moult scènes de la vie de la Vierge : la Vierge à l'Enfant, l'ange Gabriel dans la scène de l'Annonciation, les 12 apôtres et Jésus, le cardinal en personne agenouillé et entouré de Marie, etc. Le tout surmonté d'un grand baldaquin finement sculpté...


Et encore !