Le sauvetage de la Belle de Pierre Loti

Vinaigrette 0
Loti - ©Public domain Loti - ©Public domain
Château de la Roche-Courbon Château

Début du XXe s. Le château de la Roche-Courbon est menacé. Aïe ! Par qui ? Des bûcherons, qui convoitent la forêt alentour... Mais c’est sans compter Pierre Loti, le grand écrivain originaire de Rochefort, qui multiplie les appels dès 1908. Il écrit dans le Figaro : Qui veut sauver de la mort une forêt avec son château féodal campé au milieu, une forêt dont personne ne sait l'âge ?  » C’est qu’il la connait par cœur, la forêt de la Roche !

Sous la plume de l'homme de lettre, la Roche-Courbon devient « le château de la Belle au bois dormant »...

La porte s'ouvre et nous sommes dans la place. Bien que les murailles extérieures n'eussent point de lézarde, je prévoyais un délabrement de logis abandonné. Non, rien n'a souffert. Les parois, il est vrai, sont badigeonnées de modeste chaux paysanne, mais tous les plafonds ont gardé leurs énormes solives, peinturlurées à la Renaissance, et il suffirait d'un lavage pour en ressusciter complètement les dessins et le coloris. Çà et là, des meubles fanés à point, des soies qui s'éteignent, du Louis XV, du Louis XVI ou du Directoire... Vraiment un acquéreur, assez affiné pour comprendre cette sorte de simplicité seigneuriale qui fut celle de nos châteaux de province à la fin du 18e siècle, n'aurait ici que la peine de prendre place.
Un industriel de la région achète les terres en 1920. Ouf, sauvé !


Et encore !