Le ravage de La Fontenelle à Penmarch

Vinaigrette 0
L'église - ©GO69 / CC-BY-SA L'église - ©GO69 / CC-BY-SA
Eglise Saint-Nonna Eglise paroissiale Brigandage Massacre La Fontenelle

A feu et à sang

Penmarc'h a connu une belle prospérité entre le XIIIe et le XVe siècle. La ville, très riche, commerçait avec l'étranger, surtout l'Espagne. Tout change à la fin du XVIe siècle avec les guerres de Religion et les troubles de la Ligue : La Fontenelle, vous connaissez ?

Il va ruiner Penmarc'h et la mettre à feu et à sang. Il a massacré les habitants réfugiés dans l'église de Tréoultré (ancien nom de Penmarc'h). L'Histoire ne dit pas quelle église, personnellement je penche pour St-Nonna, l'église paroissiale...

Bah, qu'il vienne !

On avait su ce que La Fontenelle avait fait par le passé, le chaos, les destructions tout ça. Mais qu'il vienne ! A Penmarc'h, on est nombreux, 10 000 hommes forts, des marins aguerris. On n'a pas peur ! Ils font seulement fortifier l'église et construire un fort à Kerity.

Dans l'église, ils entreposent toutes leurs richesses. La Fontenelle arrive un jour de pardon. La dizaine d'hommes qu'il a avec lui se disperse dans la foule pour ne pas éveiller l'attention. Tout sourire, il boit des coups avec les habitants, discute.

Mais la plupart des habitants ne sont pas dupes. La Fontenelle, là, à rigoler, à jouer aux quilles et aux cartes avec eux ? Avec l'ennemi ? Mais autant se jeter tout de suite dans la gueule du loup ! Pourtant La Fontenelle, ce jour-là, n'agit pas.

300 barques de butin

Il revient quelques jours plus tard : mais il a tout vu, tout enregistré : leurs défenses, leur fort, leurs faiblesses ! A son approche, les habitants se retranchent à l'abri : là, les gars du brigand ne sont plus 10 mais des centaines et des centaines !

La Fontenelle fait diversion d'un côté et profite que les gardes soient partis de l'autre pour pénétrer dans l'église. S'ensuit un massacre. Une boucherie ! Le Loup vient de tuer. Il prend ensuite le fort de Kérity, empoche le butin, fait prisonnier ceux qui ont tenté de fuir.

On dit qu'il a réussi à remplir 300 barques de précieux butin ! Direction l'île Tristan, près de Douarnenez. Ceux qui restaient, les prisonniers... comme ils auraient aimé crever à Penmarc'h ! Tout plutôt que le sort inhumain que La Fontenelle leur réservait, dans les geôles mortelles de l'île...


Et encore !