Le pont romain de Vaison-la-Romaine et le souvenir de la terrible crue de 1992

Vinaigrette 0
Le pont - ©Torsade de Pointes / CC0 Le pont - ©Torsade de Pointes / CC0
Pont romain de Vaison-la-Romaine Pont Gallo-romain Catastrophe naturelle

Le pont romain

« Réellement ces blocs énormes, immobiles depuis tant de siècles au milieu des fureurs d'un torrent des Alpes, inspirent le respect » dit Stendhal dans ses Mémoires d'un touriste, tome I, au chapitre sur Avignon.

Mais c'est vrai qu'il est bien vieux, notre pont ! Le parapet a été refait au XIXe s mais l'ensemble date d'il y a 2 000 ans... Il relie la ville romaine de Vaison à la ville-haute, la ville médiévale. On remarque tout de suite qu'il ne se compose que d'une seule arche, de 17 m de long et de 9 m d'épaisseur !

Les blocs de pierre étaient reliés entre eux par des agrafes en métal, des « crampons » comme dit Mérimée dans ses Notes d'un voyage dans le midi de la France. Agrafes qu'on a retirées, ce qui n'a pas semblé altérer la solidité du pont !

« Il n'y a que l'homme qui puisse venir à bout d'un monument romain » nous dit encore Mérimée. Pourtant, il a résisté aux tentatives de destructions de l’armée allemande en 1944 et pire, à toutes les crues de l'Ouvèze... même celle si meurtrière du 22 septembre 1992.

Une crue meurtrière

22 septembre 1992. Ce jour là, la pluie est tombée des heures durant, sans s'arrêter. Des trombes d'eau d'une intensité sans pareille. L'Ouvèze en a profité pour sortir de son lit. Vite, si vite ! Sans prévenir. En vagues immenses. En flot marrons glacés...

Toits crevés. Voitures emportées. Le plan Orsec est déclenché. Mais trop tard : on comptera près de 40 morts, des disparus... Le pont a été restauré en 1994, soit deux ans après la grande crue.

Une plaque commémore les faits : « PONS ROMANUS ANNO MCMLXXXXII FONDATIONE FLUVII DILAPSUS MCMLXXXXIIII PUBLICE RESTITUTUS EST » tandis qu'une autre rappelle : « Le 22 septembre 1992, l'Ouvèze en crue a fait de nombreuses victimes et d'importants dégâts. Souvenons-nous. »


Et encore !