Le peintre Emmanuel Lansyer et sa petite maison lochoise

Vinaigrette 0
Une salle - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Une salle - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Musée Lansyer Musée Maison

Peintre des paysages et des monuments

Prolifique !

Emmanuel Lansyer, naît à Bouin (85) en 1835. On apprendra grâce au musée que c'est un enfant unique choyé par sa mère, qui ne s'est jamais marié ni a eu d'enfant. Voilà pourquoi il a légué peu avant sa mort sa maison à la ville de Loches pour qu'elle en fasse un musée.

On connaît mal ce peintre, qui pourtant a produit plus de 1 500 tableaux aujourd'hui dispersés à travers les musées de France ! C'est un élève de Courbet et surtout de Viollet-le-Duc, pour lequel il travaille : c'est qu'Emmanuel se destine d'abord à l'architecture !

Il réalisera un magnifique plan du château de Pierrefonds, d'ailleurs, digne d'un architecte, qu'on peut voir exposé au musée... château de Pierrefonds restauré par ? Viollet-le-Duc bien sûr !

Le peintre des monuments

Emmanuel travaille comme dessinateur sur le chantier de restauration de la cathédrale d'Auxerre lorsqu'il décide d'exposer sa peinture Paysage d'hiver, qui aura un beau succès. Le début de la gloire !

Lansyer, c'est le peintre des paysages, des monuments, de la mer, du ciel et des forêts ! Ombres, lumières, architectures tirées au cordeau, tout ça se retrouve dans sa peinture.

L'oeuvre d'une vie

L'ami d'Emmanuel, le poète Heredia, lui dédie un poème dans ses Trophées. On voit quelques vers reproduits sur le mur de l'escalier qui conduit à l'étage de la maison... et qui résument assez bien l’œuvre du peintre :

« Il a peint l'Océan splendide, immense et triste, Où le nuage laisse un reflet d'améthyste, L'émeraude écumante et le calme saphir. Et fixant l'eau, l'air, l'ombre et l'heure insaisissables, Sur une toile étroite il a fait réfléchir Le ciel occidental dans le miroir des sables. »

Une œuvre qui lui vaut la Légion d'honneur en 1881 ! Emmanuel s'éteint dans sa maison en 1890 à l'âge de 58 ans. Il se fait enterrer à Loches, sans qu'on ait jamais su où se trouvait sa tombe...

La visite du musée Lansyer

C'était la maison de sa mère. Une petite maison cachée sur le chemin qui mène au logis royal, après être passé par la porte Royale. Ca y est, vous y êtes ? On croirait presque que le propriétaire est parti faire une course et qu'il va revenir !

Nous, on se verrait bien habiter là. Un petit tour dans le joli petit jardin, avec sa vue sur la porte Royale, sa vue plongeante sur les toits de la ville... et on sort conquis, enchanté.

On visite le rez-de-chaussée (dont une petite pièce exposant des objets venus d'Asie comme on les aime à l'époque) et l'étage avec l'atelier du maître. Une quantité incroyable de tableaux sont exposés...

Des vues de Loches bien sûr, du Mont-Saint-Michel, d'ailleurs... Et surtout la Bretagne, sujet de prédilection du peintre. De jolis paysages aux couleurs chaudes, parfois très douces, aux détails très vrais, très justes.


Et encore !