Le papeton d'Avignon et la petite histoire de l'aubergine

Vinaigrette 0
Le papeton - ©Marianne Casamance / CC-BY-SA Le papeton - ©Marianne Casamance / CC-BY-SA
Spécialité

Késako ?

Le papeton désigne à Avignon une spécialité culinaire à base d'aubergines cuites mixées et mélangées avec des œufs, le tout servi avec un coulis de tomates. Une des recettes de Provence méconnues du grand public !

Le papeton porte ce nom à cause de la forme du moule dont on se sert pour faire une sorte de terrine avec la purée d'aubergines, qui évoque la tiare du pape ! La légende dit en plus que les papes adoraient ce plat...

La petite histoire

L'aubergine, mauvais légume !

Alors, l'ingrédient phare du papeton, c'est bien sûr l'aubergine. Mais savez-vous d'où vient ce légume aujourd'hui devenu si banal ? D'Asie ! D'Inde plus précisément. L'aubergine arrive en Europe à la fin du XVe s.

Et pour la manger, c'est loin d'être gagné ! Autant dire d'emblée que l'aubergine a mauvaise réputation. Pas étonnant que les Italiens en aient fait la melanzana, de mala insana, « mauvaise pomme » ! Au XIIe s, Hildegarde de Bingen la mentionne en tant que megilana dans son livre Physica.

Elle la recommande « contra scrofulas », contre pustules et ulcères. Au XIIIe s, le médecin Arnaud de Villeneuve la mentionne sous le nom de melongena et ne la recommande pas vraiment !

Italie et Provence

En Italie, on a peut-être une chance de voir l'aubergine retrouver ses lettres de noblesse : on y connaît ce légume dès la fin du XIVe s. On en mange les fruits cuits avec de l'huile. Mais pour autant, les Italiens ne l'aiment pas plus que ça, d'où son nom de solanum insanum, « morelle folle » ...

On la cultive depuis longtemps en Provence et dans le Languedoc, où le climat chaud lui réussit bien. Un peu comme le melon, les papes l'auraient-ils introduit dans la région d'Avignon pour, eux, s'en régaler ?


Et encore !