Le papa de la presse moderne, Emile de Girardin, au Bourg-St-Léonard

Vinaigrette 0
Girardin - ©Public domain Girardin - ©Public domain
Château du Bourg Saint-Léonard Château Adultère Emile de Girardin

Vient la Révolution... les fils Cromot s'exilent en Angleterre jusqu'en 1814, date à laquelle ils retrouvent le château. Endettés, appauvris, ils ne trouvent pas le courage de restaurer la demeure qui a souffert de tant d'années d'abandon...

Mais voilà la petite-fille de la baronne de Cromot : Mme de Varaigue. Sa grande amie, c’est une certaine madame Dupuy. Elles se connaissent depuis qu’elles sont toutes petites, leurs papas respectifs travaillant dans la cour à la même fonction dans la Finance. Elles se voient donc sans arrêt au Bourg.

Et c’est comme ça que vers 20 ans, toujours au château, la Dupuy rencontre le beau général de Girardin... elle est mariée, la dame, mais ça ne l’empêchera pas d’avoir un fils avec lui, le petit Emile... Rooo, pas bien, ça, il faut cacher ce fils illégitime, vite, vite !

On l'appelle Delamothe et on l'envoie passer toute son enfance au Bourg, tranquille, protégé par madame de Varaigues. Mine de rien, ce petit deviendra le futur Emile de Girardin, un des pères de la presse moderne, inventant les journaux pas cher pour tous les publics...


Et encore !