Le mystère des têtes coupées d'Entremont

Vinaigrette 0
Les têtes, musée Granet - ©Michel wal / CC-BY-SA Les têtes, musée Granet - ©Michel wal / CC-BY-SA
Oppidum d'Entremont Gallo-romain

Sur ce grand plateau qui domine la ville d’Aix au nord, les Salyens, peuple celto-ligure, ont aménagé leur oppidum et fait d'Entremont la capitale de leur territoire. Chevelu, barbu, rustre et frustre, oulà ! Je ne vous souhaite pas de croiser un Salyen, dites donc ! Barbares, sanguinaires, féroces, ils ont pris la mauvaise habitude de ramener des petits souvenirs de guerre. De mauvais goût, les souvenirs ! Les têtes tranchées de leurs ennemis, non mais je vous jure...

Défendues par deux formidables murailles de près de 400 m de long, on peut encore distinguer la ville basse et la ville haute de l'oppidum. La première, réservée au peuple, s’organise selon un plan irrégulier, avec de simples cahutes. La seconde, réservée à l'élite, est faite de rues rectilignes et de maisons régulières. Entre ces deux quartiers se trouvait un portique où les Salyens accrochaient, savez-vous quoi ? Les têtes de leurs ennemis ! Ca mérite une petite explication, non ?

Mérimée, dans ses Notes d'un voyage dans le midi de la France, évoque :

... ces têtes avec les yeux fermés ; c'est je crois une espèce de trophée. Toutes ces sculptures portent le caractère de la plus grande barbarie. On pense qu'elles peuvent être attribuées aux Salyens, et en effet je ne vois qu'eux qui aient pu faire si mal.


Hautes de 43 cm et larges de 32, elles sont en pierre blanche et tendre. Petite particularité, elles n'ont pas de cou, car coupées au ras du menton ! Pourquoi ces têtes effrayantes ? Le Celte a besoin de force pour combattre. Et cette force, il la puise dans le crâne de ses ennemis, même si ce ne sont que de simples représentations de pierre ! Oh, mais le Celte garde chez lui, bien au chaud, de vraies têtes qu'il a lui-même pris sur le champ de bataille !

Embaumées dans de l'huile de cèdre et présentées dans un coffret, il les montre fièrement à qui veut bien ! Considérés comme une menace, nos amis Salyens seront repoussés par les Romains de Sextius Calvinus en -123 avant J.-C. et leur oppidum détruit. En -122, la cité d'Aquae Sextiae, future Aix, voit le jour au pied de la colline d'Entremont... Et pour nos têtes ? Si vous voulez les voir, ça se passe au musée Granet !


Et encore !