Le mystère de la pierre écrite de Saint-Geniez

Vinaigrette 0
La pierre - ©Rossignol Benoît / CC-BY-SA La pierre - ©Rossignol Benoît / CC-BY-SA
Pierre écrite Rocher Gallo-romain Mystère

La cité des Dieux

Un peu avant le lieu dit de Chadavon se trouve écrite dans la roche une inscription du Ve s. Majestueuse, si grande ! Tellement qu'on se dit qu'elle doit avoir son importance...

Effectivement, la pierre évoque la ville de Théopolis, la « ville des Dieux » ! Une cité disparue, dont on ne connaît pas exactement l'emplacement précis. Il y a 20 lignes de texte, écrite pour honorer le préfet du prétoire des Gaules Claudius Postumus Dardanus et sa femme Neva Gallia, vers l'an 410.

Ce sont eux qui ordonnent l'édification de la cité. Dardanus est un personnage important peut-être le plus important après l’empereur lui-même ! Le texte latin dit :

« Claudius Postumus Dardanus, ancien consul de la province de Vienne, ancien maître au bureau des requêtes, ancien questeur, ancien préfet du prétoire des Gaules et Naevia Galla, sa femme, la mère de ses enfants, au lieu dit Théopolis, ont creusé une route entre les deux côtés de la montagne et ont fait construire des murs et des portes.

Cette construction a été faite sur leur propre domaine, pour assurer la sûreté de tout le monde, avec l'aide de Claudius Lepidus, frère et ami de Dardanus, ancien consul de Germanie. On se souviendra de leur zèle à l'égard du salut de tous. »

Dardanus se fait construire un petit paradis à l'abri des Barbares et des pillards, entouré de hautes murailles. Théopolis aurait pu rester une banale petite cité romaine emportée dans le tourbillon des siècles, mais non, elle a déchaîné toutes les passions les plus folles...

Le mystère Théopolis

Où se trouve Théopolis ?

Alors, sait-on où se trouve Théopolis ? Non. La cité se trouve-t-elle sur l'actuel rocher du Dromont ? On y a retrouvé un oppidum après tout... Ou sur l'actuelle Theous (04), à côté de laquelle se trouve la chapelle du Dromont ?

Le livre A la découverte de la France mystérieuse, à l'article « Saint-Geniez », évoque le fait que les ruines de Théopolis ont peut-être servi à bâtir les églises et les commanderies des nombreuses communautés religieuses (dont les Templiers) alors venues en masse s'installer dans la région.

Secrets oubliés

Pour Roger Corréard, un retraité de la Marine, qui depuis des décennies essaie de percer le mystère de Théopolis, on serait là sur un lieu secret, un lieu de « dépôts secrets », un savoir oublié concernant Jésus, son mariage, sa descendance et beaucoup d'autres secrets...

Aah ! Et en mars 1972, des rapports de gendarmerie et des témoins attestent de la présence dans le ciel d'étranges lumières... Bref, on a jamais autant parlé et fantasmé sur un lieu : on y trouverait pêle-mêle le trésor des Nibelungen, des ovnis, les Templiers, une porte entre deux mondes...

Mais peut-être aussi Théopolis, au lieu d'être la ville formidable qu'on s'imagine, était une simple villa construite pour un personnage haut placé ? Le plus riche d'entre les plus riches, et qui a donné le nom de « cité de Dieu » à sa propriété pour simplement honorer un Dieu ou des divinités ? Le mystère reste entier !


Et encore !