Le mariage de Louis de Saint-Aloüarn à Kerazan et comment l'Australie aurait pu être française

Vinaigrette 0
Le salon - ©Moreau.henri / CC-BY-SA Le salon - ©Moreau.henri / CC-BY-SA
Manoir de Kerazan Château Exploration Mariage Louis Aleno de Saint-Aloüarn

Louis se marie


Au XVe s, on trouve à Kerazan les seigneurs de Kerfloux : c’est probablement l’un d’entre eux qui fait construire un manoir sur l’emplacement du vieux château familial. René Le Gentil, seigneur de Rosmorduc, acquiert par alliance le domaine au début du XVIIIe siècle. On lui doit le remaniement de l’aile sud du manoir dans le style classique vers 1720.

Mais venez voir par là, dans le salon actuel... ici se trouvait autrefois l’ancienne chapelle du manoir de Kerazan. Et si je vous en parle, c’est pas pour rien... oh, quelque chose s’est passé là ? Tout juste, Auguste : là, le 20 janvier 1761, Marie-Jeanne Drouallen (nièce de René de Rosmorduc, celui à qui est passé le château par mariage au début du XVIIIe s) épouse Louis Aleno de Saint-Aloüarn, jeune et fringant officier de marine breton. Louis ira avec son ami le lieutenant de vaisseau Yves de Kerguelen (originaire comme lui des environs de Quimper) sur les côtes de l’Australie en 1772, envoyés là par Louis XV pour prendre possession de ce bout de terre lointain...

Deux Bretons en plein brouillard


Mais même pour des Bretons habitués à la mer, la chose leur demandera du courage ! Là-bas, leurs deux bateaux sont séparés par un méchant brouillard : Yves rentre en France croyant avoir découvert le continent austral tant convoité, mais c’est finalement Louis tout seul, cherchant sans relâche, qui la même année débarque en terre australienne. Youhou, il prend possession de la terre au nom du roi de France : la tradition voulait qu’on enterre sur place une bouteille contenant un parchemin en latin témoignant de cette prise de possession, du style Ludovicus XV Franciae Rex, « Louis XV roi des Français »... Et figurez-vous qu’en 1998, on retrouve ladite bouteille ! Bref, en attendant, Louis tombe salement malade. Raaah, saleté de scorbut... il ne tarde pas à mourir à 34 ans seulement, ayant peu avant fait part par courrier à son ami Yves de sa découverte. Mais Louis et sa terre australe tombent dans l’oubli...

Angleterre V.S. France


4 ans plus tard, l’Anglais Cook y débarque et s’installe : eh, mais les Français étaient là avant eux ! Même que Cook a découvert la bouteille ! C’est pô juste... Oui, mais pour que la prise de possession soit effective, il aurait fallu que les Français s’installent tout de suite ! Ce qu’ils n’ont pas fait : les terres australes, ça fait une trotte... Oui, l’Australie aurait pu être française. Alors, des années après en 1788, ce sont les Anglais qui se déclarent maîtres de toute l’île. Pour la postérité, quand même : Yves donnera le nom de son ami à une montagne des îles Kerguelen, le pic Saint-Aloüarn.


Et encore !