Le haras de La Lorie et son célèbre pur-sang

Vinaigrette 0
Godolphin Arabian - ©Public domain Godolphin Arabian - ©Public domain
Château de la Lorie Château Animaux

Peu avant la Révolution, Charles-Félix Constantin développe petit à petit le haras fondé par son paternel. Le comte d’Artois (le futur roi Charles X et le beauf de Marie-Antoinette) qui fonde l’actuel hippodrome de Maisons-Laffitte et le comte de Provence son frère (Louis XVIII) venaient à La Lorie acheter des chevaux.

De ce haras va naître le célèbre pur-sang anglais Regulator : woah, un dada qu’on dit avoir été offert par William Pitt en personne (premier ministre anglais), ami de Charles-Félix depuis ses nombreux voyages en Angleterre !

Même que ce Regulator descendait du célébrissime Godolphin Arabian, le beau cheval barbe cadeau du Bey de Tunis au roi Louis XV. C’est un Anglais qui le récupère et le ramène Outre-Manche, et c’est par hasard qu’il devient le fondateur de la lignée des purs-sangs anglais...


Et encore !