Le divorce d'Aliénor d'Aquitaine à Beaugency

Vinaigrette 0
Intérieur de l'église abbatiale - ©Manfred Heyde / CC-BY-SA Intérieur de l'église abbatiale - ©Manfred Heyde / CC-BY-SA
Abbaye Notre-Dame de Beaugency Abbatiale Aliénor d'Aquitaine Louis VII le Jeune

Le célèbre concile de Beaugency se tient en mars 1152. Celui-là consiste en l’annulation du mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le roi de France Louis VII. Ah, la mince affaire ! Belle, jeune, moderne, Aliénor ne peut pas s’accorder avec le frigide roi de France. Après un périple tumultueux en Terre-Sainte, en 1147 (là où on dit qu’elle a eu une aventure avec son tonton, le sexy Raymond de Poitiers), c’est le clash ultime. Le concile a lieu dans l’église abbatiale.

Et quand vient le moment de la délibération, le roi assiste au compte-rendu tandis qu’Aliénor reste au château. Sombre château de Beaugency... il fait si froid, en ce mois de mars, gris et brumeux ! Et ce n’est pas la grande flambée qui pétille dans la cheminée de la salle austère où la reine attend qui va réchauffer son âme glacée... Après quoi on vient lui annoncer la nouvelle, rapportée par Boucher dans les Annales d’Aquitaine :

« Ils en prirent la charge à grand regret car bien savaient que la chose serait fort déplaisante à la pauvre reine, laquelle incontinent qu’elle en fut par eux avertie tomba évanouie d’une chaise où elle était assise et fut plus de deux heures sans parler ni pouvoir pleurer ou desserrer les dents... »
Et 2 mois après, la belle se marie avec le duc de Normandie, futur Henri II d’Angleterre : boudiou, la France aux Rosbifs ! Une des causes de la guerre de Cent Ans, tiens...


Et encore !