Le destin tragique du fils adoptif d'Antoine d'Abbadie

Vinaigrette 0
Antoine et Abdullah - ©Egia / CC-BY-SA Antoine et Abdullah - ©Egia / CC-BY-SA
Château d'Abbadia Château Destin tragique

Antoine d'Abbadie revient d’un voyage d’Ethiopie avec un cadeau un peu particulier, dans ses valises. Le cadeau du roi, quand même ! Qui lui offre le petit Abdullah, jeune esclave de 8 ans. Antoine l’adopte, le ramène en France et l’affranchit illico. Il l’élève au château jusqu’à ses 16 ans... Mais la campagne basque, ça lui va deux secondes, à Abdullah. Il veut autre chose... de l’action !

Alors, il quitte sa famille et s’engage dans l’armée de Napoléon III : il combat à Solférino et contre les Prussiens en Alsace. Mais il porte l’uniforme des Fédérés, sans le savoir, pendant la Commune. A cause de ça, il meurt sous les balles ennemies en 1871... sans avoir revu ni le pays basque, ni l’Ethiopie.

Voilà pourquoi on a une statue d'Abdullah, porteur de lampe, en haut de l'escalier du château.


Et encore !