Le croisé de Semur et le super anneau de Marie

Vinaigrette 0
Statue, Notre-Dame de Semur - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA Statue, Notre-Dame de Semur - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA
Collégiale Notre-Dame de Semur Collégiale Miracle Croisades

A la fin du XIIe s, un homme de Semur, Gérard le Riche, rapporte une relique de croisade : l’anneau de mariage de la Vierge. Sacrée relique ! Oui, et quand il arrive aux portes de Semur, après un long périple de Terre Sainte, les cloches de Notre-Dame se mettent à sonner à toutes volées, toutes seules ! Boah...

Gérard, sans vraiment s'en soucier, s'en va mettre la relique à l’abri dans l’église Saint-Jean... Mais ce foutu anneau ne reste pas en place : à peine l'a-t-il posé qu'il saute dans la bouche de Gérard (il l’avait transporté comme ça) ! Il sent alors que c’est la volonté de madame Marie d’aller la mettre ailleurs. Peut-être à Notre-Dame ? Tout juste !

Gérard a été enterré à Notre-Dame. Ses restes donnent alors lieu à une coutume plutôt originale : tous les ans, et ce jusqu’au XVIIIe s, on avait l’habitude d’exhumer ses os, de les laver et de donner du pain, du vin... non, pas du Boursin, mais l'aumône à 13 pauvres gens de la ville. L'anneau, lui, a disparu pendant la Révolution.


Et encore !