Le cannibale sanguinaire des grottes de Gargas

Vinaigrette 0
L'intérieur - ©Yoan Rumeau / CC-BY-SA L'intérieur - ©Yoan Rumeau / CC-BY-SA
Grottes de Gargas Cavité naturelle Homicide Légende

Le repaire du sadique

Au XVIIIe s, la grotte devient le repaire de Blaise Ferrage, surnommé « Séyé ». Oh là, mieux vaut ne jamais le rencontrer, celui-là ! C'est un maçon : mais ne vous fiez pas à sa petite taille, le gaillard a une force incroyable.

Planqué dans les grottes de Gargas, il commence par braconner et voler du bétail. Il passe au niveau supérieur en enlevant des jeunes femmes de la région, qu'il emmène dans sa grotte. Ferrage les séquestre... Celles qui tentent de s'enfuir trouvent une mort effroyable... On dit même qu'il finissait par les manger !

Il en est à une quarantaine de victimes, quand la police l'arrête enfin : le Mercure de France de 1783 annonce même le nombre de 80 victimes ! Mal barré, Ferrage... On le condamne à mort, exécuté (roué) le 13 décembre 1782 à Toulouse sur la place Saint-Georges...

Légende ou réalité ?

Mais pour certains, le cas Ferrage ne serait qu'une légende. C'est le Guide des Pyrénées mystérieuses (éd Tchou) qui nous le dit, à l'article « Aventignan » :

« L’archéologue Cartailhac s'élevait contre cette légende. On a dit et imprimé que Blaise Ferrage avait habité la grotte de Gargas, bien connue des touristes et des archéologues. On voit aisément le succès d'une réclame se présentant sous le titre : anthropophage de Gargas ! »

Même que les guides montraient aux touristes médusés les os des victimes qui jonchaient encore le sol. Mais non ! Rien que de bêtes restes d'ours des cavernes...


Et encore !