Le bébé né avec des dents : 5 anecdotes sur la naissance de Louis XIV à Saint-Germain-en-Laye

Vinaigrette 0
Bébé Louis et sa nounou • Louis et Anne d'Autriche - ©Wikimedia Commons / Public domain Bébé Louis et sa nounou • Louis et Anne d'Autriche - ©Wikimedia Commons / Public domain
Château de Saint-Germain-en-Laye Château Louis XIV Louis XIII Anne d'Autriche

Vous le saviez, que Louis XIV naît avec deux dents dans le bec ? Découvrez tous les petits secrets liés à la naissance du p'tit Louis, le 5 septembre 1638 au château de Saint-Germain-en-Laye !

1 - D’où vient son surnom de Louis-Dieudonné

Il a fallu 23 ans. 23 inteeerminables années pour que papa (Louis XIII) et maman (Anne d’Autriche) se décident à pondre un héritier. En froid depuis un moment, ils se réconcilient (sur l'oreiller) un soir d’orage, vous vous souvenez ?

Alors, à l’annonce de la grossesse d'Anne, yipee : la naissance d’un héritier, carrément inespérée, est considérée comme un cadeau du ciel... d’où le prénom de Louis-Dieudonné, le bien-nommé !

2 - Un bébé cosmopolite (et une histoire de tares)

Le rejeton de Louis XIII et d’Anne d’Autriche va devenir (un jour) le grand roi Soleil qu’on connaît... roi de France, voui, mais avec des origines cosmopolites, s’il vous plaît :

• un papy béarnais (Henri IV) et une mamie italienne (Marie de Médicis), côté paternel

• un pépé espagnol (Philippe III) et une mémé autrichienne (Marguerite d’Autriche), côté maternel.

Hé, ces deux derniers sont des Habsbourg ! Mazette, les Habsbourg... qui comptent des ancêtres prestigieux, comme l'empereur Charles Quint !

A noter quand même que cette grande dynastie a la vilaine manie de se marier entre cousins, avant de devenir consanguins comme cochons... dégénéré, not' roi Soleil ? Hem, meuh non !

Ce qui fait aussi, vous savez quoi ? Que Louis XIV a des ancêtres communs avec sa future femme, Marie-Thérèse d’Autriche ! Raah, la famille...

3 - Quenottes précoces et nounous qui défilent : Louis XIV naît avec deux dents

Le p’tit Louis naît avec des dents ! Deux joulies incisives. Bizarre, mais pas rarissime : ça arrive à des gens très biens, comme Mozart ou Mirabeau.

Nan : le problème, c’est que c’est douloureux. Pour les nourrices, je veux dire ! Le p’tit Loulou leur croque les tétons à tour de rôle : les nounous se sauvent en hurlant ! En 5 mois, il épuise 9 matrones.

Le Dictionnaire de Louis XIV (Lucien Bély, 2015) raconte le cas de l’une d’elle, Perrette Dufour : cette solide paysanne des Yvelines parvient à endurer la douleur causée par les mordillements ! Qui lui laisse quand même des « duretés dans les mamelles, ulcérées par les dents de son Altesse royale »...

Heureusement, la reine lui refile une relique, pour apposer sur la douleur : un doigt d’Anne, maman de la Vierge Marie. Miracle ! Les ulcérations disparaissent, et la nounou a pu allaiter le morfale jusqu’au bout... c’est-à-dire, pendant 2 ans !

4 - On peut encore voir un vestige de la naissance du p'tit Louis

Vous savez quoi ?

Il reste des vestiges du Château Neuf où naît Louis XIV, à Saint-Germain-en-Laye : construit par Henri II, détruit à la fin du XVIIIe s, la cour y vit entre 1660 et 1680...

Le vestige en question s'appelle le Pavillon Henri IV. Aujourd’hui transformé en resto gastronomique, sa grille dit : « Ici naquit Louis XIV » !

5 - La naissance de Louis XIV et la légende du Masque de Fer

L'énigme historique...

La plus grosse énigme de l'Histoire : un prisonnier masqué, caché. Qui ne doit jamais révéler son identité, sous peine de mort. L’homme au Masque de Fer !

Et là, vous vous dites : « Euuh, le rapport avec Louis XIV, siouplaît ? »

Vous allez voir. Certains (merci m'sieur Dumas) ont fait du mystérieux inconnu le frangin caché de Louis XIV.

Je vous jure ! La légende dit qu’Anne d'Autriche accouche de jumeaux. Le p’tit Louis, futur 14e du nom, plus... son jumeau, né juste après lui !

Un frère aîné, donc. Celui qui doit accéder au trône.

Allez savoir pourquoi, mais ledit frangin se fait élever en secret par Anne. Jusqu’à ce que Louis découvre le pot aux roses et fasse enfermer celui qui devrait être le vrai roi, un masque de ferraille recouvrant intégralement son visage...

... et le choc de la réalité !

Et là, la légende mythique du Masque de Fer rencontre la réalité, à Saint-Germain-en-Laye.

L'histoire commence par un accouchement... difficile. Anne d’Autriche, reine de France, 37 ans et enceinte jusqu’aux oreilles, va souffrir pendant 12 longues heures.

Le boulot commence le 4 septembre 1638, à 23 h.

Le lendemain, vers 5 h du mat’, les douleurs deviennent insoutenables. La chambre est noire de monde (oui, les reines accouchent en public, à l'époque). Tout le gratin reste planté là comme au pestacle.

Sur quoi Louis XIII entraîne tout ce petit monde vers la chapelle du château de Saint-Germain, histoire de célébrer une messe.

Genre.

Ils laissent la reine accoucher SEULE avec sa sage-femme, Mme Péronne. Une pratique totalement contraire à l’étiquette, qui veut que ça se passe en public !!

Anne restera seule jusqu’à 11 h du matin, heure de la naissance du p'tit Louis... et de son jumeau ?


Et encore !