L'andouille (100%) bretonne de Guémené

Vinaigrette 0
L'andouille de Guémené - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA L'andouille de Guémené - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Spécialité

Késako ?

Après l'andouille de Jargeau (45), voilà l'andouille bretonne de Guémené (56) ! Même si aucun A.O.C. ni A.O.P. ne la protège, elle reste la seule, la vraie, fabriquée dans ce coin de Bretagne...

Elle se compose de chaudins (gros intestins) de porc (bretons, les cochons hein) enfilés les uns sur les autres : la technique artisanale veut que l'andouille se fasse fumer au bois de hêtre, sécher, puis cuire ; et attention, les étapes ne se font que dans ce sens uniquement !

Sinon, ce n'est pas une vraie andouille made in Guémené ! Du coup une fois dans l'assiette, on a cette charcuterie sans pareille qui forme des ronds concentriques du plus gros jusqu'au plus petit, avec cette couleur noire incomparable, résultat du fumage.

On la mange telle quelle, avec une bonne écrasée de pommes de terre ou mieux, dans une galette...

La petite histoire

L'andouille bretonne existe depuis des siècles... on la connaissait déjà au Moyen-Age ! Voilà pourquoi on doit faire perdurer la tradition : à la fin du mois d'août, la confrérie des « goustiers de l'andouille » de Guémené-sur-Scorff organise sa fête de l'andouille, histoire de faire connaître le produit. A ne pas rater, pour déguster une bonne saucisse-purée au son du biniou...


Et encore !