La vengeance de Jeanne de Belleville, la Lionne sanglante

Vinaigrette 0
Le château - ©Orikrin1998 / CC-BY-SA Le château - ©Orikrin1998 / CC-BY-SA
Château de Clisson Château Destin tragique Vengeance Olivier de Clisson Guerre de Cent Ans

Vision d'horreur

Nantes, 1343. Jeanne de Belleville imprime sur sa rétine la vision monstrueuse de la tête de son mari fichée sur une pique. Exécuté il y a quelques heures. Elle se tient là, crispée. Blanche comme la mort. Ruminant déjà sa vengeance... Tout avait commencé quelques semaines plus tôt.

Olivier IV de Clisson quitte son château de Clisson, la fière forteresse construite par son ancêtre Olivier Ier... De fiers seigneurs bretons de la région de Nantes, les Clisson. Olivier doit se rendre à Paris, à l’occasion de grandes joutes données par le roi Philippe VI pour le mariage d’un de ses fils. Il ne reviendra jamais... jamais !

Un complot ?!

Ca, sa femme Jeanne de Belleville ne le sait pas encore. Elle reste au château avec ses fils, avec le petit Olivier, 7 ans. Le futur célèbre connétable de France qui voit le jour ici. Mais une fois à Paris, on arrête Olivier IV. Enfermé. Pourquoi ?

Accusé de complot contre Charles de Blois (neveu du roi de France) pendant la guerre de Succession bretonne. Vous savez, la guerre pour le duché breton. Et là, Olivier se fait accuser de trahison, de connivence avec l’ennemi anglais. Sans preuves. Sans procès.

Olivier qui découvre avec horreur qu’on va l’exécuter, là, à Paris... C’est sa tête, envoyée à Nantes pour se faire accrocher aux remparts de la ville, dont Jeanne ne peut détacher ses yeux. Son fils non plus.

La Tigresse

La dame va jurer de détruire ceux qui ont permis cette injustice. Beaucoup de seigneurs bretons se rallient à elle. Pour ravager tous les châteaux de la région tenus par les Français. Mais il lui en faut plus. Alors, elle achète des bateaux pour livrer une guerre sur mer contre les navires de commerce français.

Jeanne obtient son surnom de Tigresse, elle devient corsaire. Elle a mis tous ses biens, ses terres pour acheter sa flotte. Vendu son âme au Diable, aussi ? Et toujours auprès d’elle, ses enfants. Olivier surtout, le futur connétable.

Mais la guerre sanglante use Jeanne avant l’âge. Elle se retire en Angleterre, y élève son fils dans la haine des Français. Mais le petit Olivier retournera en France, pour se rallier au roi et à son nouveau compagnon Du Guesclin, Breton comme lui.


Et encore !