La tombe d'Anna-Maria Pertl, la maman de Mozart, à Saint-Eustache

Vinaigrette 0
La plaque d'Anna-Maria Pertl, à Saint-Eustache - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA La plaque d'Anna-Maria Pertl, à Saint-Eustache - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Eglise Saint-Eustache Eglise paroissiale Lieu de sépulture

Juillet 1778. Dans sa petite chambre mansardée, malgré la chaleur de cette belle journée, Anna-Maria Pertl a froid. Elle va mourir, oh, elle le sent… ici en France.

Elle ne reverra plus son Autriche natale où elle est née en 1720. Jamais.

Pourtant, tout allait bien, encore, il y a quelques jours. Elle accompagnait son fils Wolfgang, comme d'habitude, dans ses tournées européennes. Et se retrouve en 1778 avec lui à Paris pour l’une d’elles.

Mais des fièvres la prennent. Violentes. Et mortelles. Elle pousse son dernier soupir dans le petit hôtel du 8 rue du Sentier (rue du Gros-Chenet à l’époque).

Triste, si triste moment... On lit dans Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique, vol. 6, que seuls Wolfgang et deux personnes assistent aux derniers moments d’Anna et à son enterrement : l’hôtesse des Quatre-Fils-Aymon où ils logeaient et un ami allemand...

Le registre de la paroisse de Saint-Eustache dit :

« Ledit jour, Anne-Marie Perlt, âgée de 58 ans, femme de Léopold Mozart, maître de chapelle de Salzbourg en Bavière, décédée hier rue du Gros-Chenet, a été inhumée au cimetière en présence de Wolfgang Amadi Mozart, son fils, et de François Haina, trompette de chevau-légers de la garde du roi. »

La tombe d’Anna dans le petit cimetière attenant à Saint-Eustache n’existe plus, mais une plaque commémorative a été apposée en 1953.


Et encore !