La nef de Saint-Savin et ses fresques : la Sixtine romane

Vinaigrette 0
La nef - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA La nef - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Abbaye de Saint-Savin-de-Gartempe Abbaye Abbatiale Bénédictin

Construite vers 1040 sur un plan de croix latine, on a commencé par le chœur et le transept. En 1100, on a tout achevé, fresques comprises. L’impressionnante flèche en pierre du clocher date du XIVe s, refaite au XIXe s car endommagée par la foudre... Longue de 42 m large de 17, la belle église abbatiale abrite un trésor d'art roman... ses fresques !

Nous voilà dans ce qu'on surnomme la « Sixtine romane », la nef. Au plafond, des peintures de la fin du XIe s qui constituent le plus grand ensemble de fresques romanes en France ! Imaginez un peu, on a là 460 m2 de fresques ! Viollet-le-Duc dit à leurs sujets :

Dans ces peintures, bien que l'on retrouve les traditions de l'école byzantine, on observe cependant une liberté de composition, un sentiment vrai, puissant, une tendance dramatique [...] L’exécution est tout à fait sommaire ; les figures se détachent en silhouette sur un fond clair et sont rehaussées de traits qui indiquent les formes, les plis des draperies. Le modelé n'est obtenu que par ces traits plus ou moins accentués et la couleur n'est autre chose qu'une enluminure.
Et si on peut voir ces fresques aujourd'hui, c'est on l'a vu grâce à Prosper Mérimée, célèbre historien et archéologue qui les découvre en 1835. Il dit en 1845 :
Si l'on considère que les fresques de Saint-Savin sont à peu près uniques en France, qu'elles sont le monument le plus ancien de l'art de la peinture dans notre pays, on ne peut balancer à faire des sacrifices même considérables pour les sauver.
La nef s'anime des scènes de l'Ancien testament, la Genèse et l'Exode. On voit la Création, Caïn et Abel, Noé, la Tour de Babel, Moïse...


Et encore !