La monnaie de singe du Petit-Pont : l'origine de l'expression !

Vinaigrette 0
De casibus virorum illustrium, 15e s - ©The British Library / Public domain De casibus virorum illustrium, 15e s - ©The British Library / Public domain
Petit-Pont de Paris Pont Animaux

Payer en monnaie de singe... bon, on ne l’utilise pas franchement tous les jours, cette expression, hein ? Mais elle est archi connue quand même. Et elle veut dire... ne pas payer vraiment. Arnaquer, quoi. Saviez-vous que l’expression vient du Petit-Pont ?

On apprend ça dans Histoire de Paris et de ses monuments (J.-A. Dulaure, 1846). Au XIIIe s, le roi saint Louis perçoit un droit de péage sur ce pont. Y compris sur les animaux, surtout les singes que venaient vendre les marchands : 4 deniers chaque ouistiti.

Et du singe, à cette époque, il y en avait partout, dans la ville... ça divertissait le roi et l'bourgeois ! Mais si le singe appartenait à un jongleur ou quelqu’un qui l’avait acheté pour lui comme animal de compagnie, c’est autre chose.

Le maître devait, pour avoir le droit de passer gratuitement, faire trotter sa petite bestiole devant le péage et lui faire des tours histoire d’épater la galerie. Payer en monnaie de singe, quoi... De là une autre vieille expression similaire (mais moins connue, voui), « payer en gambades » !


Et encore !